Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Macron ouvre la voie à la privatisation des Nationales

Publié par wikistrike.com sur 13 Juin 2019, 09:47am

Catégories : #Economie, #Politique intérieure

Macron ouvre la voie à la privatisation des Nationales

Des amendements LREM à la loi d'orientation des mobilités (LOM), actuellement discutée à l'Assemblée nationale, ouvrent la voie à la cession par l'Etat de portions de routes nationales contiguës aux autoroutes. Le début d'un nouveau juteux business pour Vinci, Eiffage & Co ?

N'est-il pas temps d'envisager la séparation de Vinci et de l’État ? De Vinci, mais aussi des autres groupes ayant nos autoroutes en concession via leur filiales, Eiffage et Abertis… Fin mars, la cellule investigation de Radio France publiait une longue enquête sur « l'histoire secrète » de la privatisation des autoroutes. Y était notamment révélée la convoitise des SCA (sociétés concessionnaires des autoroutes) pour le réseau non concédé, en particulier pour les routes nationales. Une note de l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA), datée du 17 avril 2014, y était mise au jour. Intitulée sans ambiguïté « Le transfert du réseau routier national au secteur concédé », cette note affirmait que « le modèle vertueux des concessions pourrait s'élargir à l'ensemble du réseau routier national dans sa configuration resserrée aux seuls grands itinéraires », dans le but notamment de provoquer un « choc budgétaire soulageant le budget de l’État ». L'AFSA faisait également miroiter un effet immédiat sur la croissance économique, la pérennisation d'emplois non délocalisables, voire la création d'emplois nouveaux grâce aux investissements qui seraient entrepris.

L'affaire ne consisterait pas en une privatisation des nationales stricto sensu. Il s'agirait en fait d'un « adossement » de portions de RN aux concessions autoroutières. En gros, les SCA prendraient à leurs charge l'entretien de tronçons de routes nationales auxquels l'austérité budgétaire vaut d'être, pour certains, en très mauvais état. Elles les entretiendraient sans qu'aucun nouveau péage soit installé. Mais en échange, elles obtiendraient… une hausse des tarifs des péages autoroutiers - ce qui reviendrait à faire payer l'entretien des RN par les usagers des autoroutes - ou un allongement des durées de concession.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents