Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

ALERTE - Homard l'a tuer, François de Rugy démissionne, incapable de justifier ses frais de mandat

Publié par wikistrike.com sur 16 Juillet 2019, 13:57pm

Catégories : #Politique intérieure

ALERTE - Homard l'a tuer, François de Rugy démissionne, incapable de justifier ses frais de mandat
ALERTE - Homard l'a tuer, François de Rugy démissionne, incapable de justifier ses frais de mandat

Mis en cause par Mediapart pour ses dépenses quand il était président de l'Assemblée nationale et ministre d'État, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a présenté sa démission du gouvernement.

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy, au centre d'une polémique sur des dépenses excessives, a annoncé avoir présenté sa démission mardi 16 juillet au Premier ministre, s'estimant victime d'un «lynchage médiatique» et précisant avoir déposé une plainte en diffamation contre Mediapart.

«Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l'objet me conduisent aujourd'hui à prendre le recul nécessaire - ce que chacun comprendra. La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d'assumer sereinement et efficacement la mission que m'ont confiée le Président de la République et le Premier ministre. Dès lors, j'ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin», a écrit le ministre dans un communiqué.

Le texte intégral du message a été publié sur le compte Facebook de l’homme politique.

​Affaire de Rugy

François de Rugy a organisé au minimum une dizaine de dîners luxueux «aux frais de la République» entre 2017 et 2018, lorsque l’actuel ministre était président de l’Assemblée nationale, affirmait Mediapart dans une enquête publiée le 10 juillet.

Ces dîners de haut standing, essentiellement organisés par Séverine de Rugy, son épouse, journaliste people à Gala, auraient eu lieu à l’hôtel de Lassay, résidence officielle du président de l’Assemblée nationale, et en auraient mobilisé le personnel.

Qui plus est, il a effectué des travaux d’un montant de 63.000 euros dans son appartement ministériel et a également loué un logement à «loyer social préférentiel» à proximité de Nantes, toujours selon Mediapart.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents