Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Bye Democraty : Boris Johnson annonce la suspension du Parlement jusqu'au 14 octobre

Publié par wikistrike.com sur 28 Août 2019, 12:00pm

Catégories : #Politique internationale

Explosif ! Le premier ministre britannique est chez la reine pour lui demander l’autorisation de suspendre le parlement. Beaucoup de parlementaires ne veulent pas respecter le résultat du référendum et tentent de faire dérailler le Brexit. Il ne reste que la manière forte !

Explosif ! Le premier ministre britannique est chez la reine pour lui demander l’autorisation de suspendre le parlement. Beaucoup de parlementaires ne veulent pas respecter le résultat du référendum et tentent de faire dérailler le Brexit. Il ne reste que la manière forte !

Bye democraty

 

Le Premier ministre britannique a annoncé que le Parlement serait suspendu jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit. L'opposition dénonce un moyen d’éviter les débats.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé ce 28 août que les travaux du Parlement seraient suspendus la deuxième semaine de septembre et jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit. Soulevant les critiques de l'opposition, cette décision a été justifiée par le Premier ministre, assurant que les élus «auront l'occasion de débattre du programme du gouvernement et de son approche du Brexit avant le Conseil européen [des 17 et 18 octobre] et pourront ensuite voter les 21 et 22 octobre, une fois son résultat connu».

«Si je réussis à conclure un accord avec l'UE, le Parlement pourra alors passer la loi pour la ratification de l'accord avant le 31 octobre», a-t-il ajouté, précisant que les semaines à venir étaient «vitales pour [les] négociations avec l'UE». Boris Johnson s'est montré optimiste sur un possible règlement rapide de la question. «En montrant unité et détermination, nous avons une chance de décrocher un nouvel accord qui puisse être adopté par le Parlement», a-t-il affirmé.

Cette information, qui laisse augurer d'un Brexit sans accord, a entraîné une chute de la livre sterling face au dollar de 0,6%.

La rentrée parlementaire étant prévue le 3 septembre, les députés ne siégeront que quelques jours avant la suspension jusqu'au 14 octobre. En raison des conférences annuelles des partis politiques, qui se tiennent traditionnellement au mois de septembre, le Parlement est régulièrement suspendu plusieurs semaines. Mais cette fois-ci, il le sera encore douze jours après la dernière conférence de parti, celle des Conservateurs.

L'opposition a dénoncé une décision «antidémocratique» de la part de Boris Johnson, qui a réaffirmé sur l'antenne de la chaîne Sky que les députés auraient «amplement le temps de discuter le Brexit avant et après le Conseil européen». Le Premier ministre britannique avait affirmé sa volonté, le 19 août dernier, de s'affranchir «immédiatement» des règles de l'UE en matière de libre-circulation dès que le Brexit serait effectif. 

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents