Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'usine Lubrizol est classée toxicité aiguë pour les voies respiratoires et mortel pour les organismes aquatiques

Publié par wikistrike.com sur 27 Septembre 2019, 08:08am

Catégories : #Santé - psychologie, #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

L'usine Lubrizol est classée toxicité aiguë pour les voies respiratoires et mortel pour les organismes aquatiques
Cette information provient directement de la fiche de l'établissement du site web de l'inspection des installations classées du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce que l'on y découvre contraste singulièrement avec le discours rassurant de Castaner.

 

 
 
 
On constate que jusqu'en 2006, des substances radioactives évaluées à de très faibles doses (de l'ordre de celles données à un patient en curiethérapie pour un traitement contre le cancer) étaient stockées mais qu'elles ont été arrêtées à cette date. Par contre, il y avait sur site semblerait-il 132 tonnes de soude caustique, des tonnes d’hydrocarbures, un grand nombre de substances présentant une toxicité aiguë de catégorie 3 pour les voies respiratoires et de catégorie 1 pour l'environnement aquatique et des substances et mélanges dangereux.
 
D'après ce document, la catégorie 3 indique une toxicité par inhalation et les catégories 2 et 1 indique un risque de mortalité (que l'on retrouve donc pour l'environnement aquatique ici).
 
 
Et les résultats sur l'environnement se font déjà sentir:
 

 

 


Des photos de bassin chez les particuliers : les poissons n'ont pas apprécié.

View image on Twitter

 

La police s'est équipée de masques offrant une protection minimaliste mais les habitants n'ont eu aucune protection des autorités et ont du acheter des masques eux-mêmes.


Certains se sentent déjà très incommodés et le discours des pompiers est bien différent de celui de Castaner:
La fiche d'information au public datant de juillet 2017 évoque certaines informations qui prêtent à sourire aujourd’hui comme celle prétendant que le risque d'un incendie ou d'une explosion serait... d'un tous les 10 000 ans (bravo les experts).

Les risques immédiats évoqués sont entre autre:

 
- Des effets pouvant être ressentis autour du bâtiment et jusqu'à 200 mètres (chiffre probablement très sous-évalué).
- La dispersion de produits toxiques comme le sulfure d'hydrogène, le Dioxyde de soufre, l'Oxyde d'Azote. 
- La formation d'un nuage toxique.
- La décomposition de certains produits pouvant émettre des composés présentant une toxicité aiguë.
 
 
 
 
 
Publié par

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents