Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Russie n’exclut pas la guerre nucléaire en Europe

Publié par wikistrike.com sur 17 Septembre 2019, 08:25am

Catégories : #Politique internationale

La Russie n’exclut pas la guerre nucléaire en Europe

Ces derniers temps, la question du risque d’escalade nucléaire dans un conflit non nucléaire et d’une guerre par erreur est à l’ordre du jour.

De toute évidence, la stabilité stratégique est dans une crise profonde. Selon un rapport, qui se fonde sur les résultats d’une analyse de la situation réalisée par Sergei A. Karaganov pour le ministère russe des Affaires étrangères, « ce serait une erreur de penser que le nouveau paysage militaire et stratégique est stable« .

Du point de vue de l’auteur, la principale menace vient d’un risque de conflit militaire entre puissances nucléaires, y compris de conflit nucléaire ou non nucléaire involontaire, qui peut par la suite dégénérer en une guerre nucléaire mondiale, la probabilité d’une telle escalade étant maintenant plus élevée qu’auparavant.

Selon le rapport, il est clair que la Russie est convaincue que les États-Unis n’ont cessé de détruire leur architecture traditionnelle – le système d’accords de maîtrise des armements nucléaires -, qu’ils envisagent à nouveau d’utiliser des armes nucléaires dans un conflit conventionnel pour gagner la guerre et qu’ils refusent d’entamer des négociations sérieuses pour renforcer la stabilité stratégique.

L’auteur est convaincu que cela crée un vide dans le domaine des armes nucléaires et abaisse le seuil limite de leur utilisation à un moment où le risque d’un affrontement armé entre puissances nucléaires dans la situation politique et technologique actuelle reste très élevé.

Quant à l’Europe, le rapport indique que des risques plus graves d’affrontements militaires par inadvertance découlent des efforts continus des États-Unis pour renforcer leur infrastructure militaire, notamment les défenses antimissiles et les drones, en Europe orientale, de leurs plans visant à accroître leur arsenal nucléaire à faible puissance et à mettre ces armes sur des vecteurs stratégiques afin de neutraliser la menace militaire russe.

De nombreuses propositions des États-Unis visant à renforcer leur présence militaire et le déploiement d’armes sur les territoires de la Pologne et des États baltes indiquent clairement que les États-Unis permettent la possibilité d’un conflit militaire régional avec la Russie en Europe et prennent des mesures pour empêcher la Russie de l’emporter en utilisant des armes nucléaires tactiques ou des missiles conventionnels à moyenne portée.

L’auteur considère qu’il s’agit là d’une tendance plutôt dangereuse : pour la Russie, l’utilisation d’armes nucléaires tactiques ou de missiles conventionnels à moyenne portée contre elle signifierait une frappe stratégique et déclencherait inévitablement une frappe nucléaire en retour contre les États-Unis ou les pays qui ont déployé leurs armes nucléaires.

Ainsi, les pays qui sont prêts à déployer tout type d’armes suggérées par les États-Unis deviendront de véritables cibles pour la Russie.

La guerre nucléaire en Europe n’est plus une menace fantomatique, mais une menace bien réelle.

traduction Réseau International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents