Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le vrai bilan du CAC 40 : des profits considérables pour quelques-uns, les coûts pour tous les autres

Publié par wikistrike.com sur 26 Septembre 2019, 06:45am

Catégories : #Economie

Le vrai bilan du CAC 40 : des profits considérables pour quelques-uns, les coûts pour tous les autres

Salaires, dividendes, gaz à effet de serre, égalité entre hommes et femmes, droits des travailleurs, pollutions... L’Observatoire des multinationales publie la deuxième édition du « Véritable bilan annuel des grandes entreprises françaises », une radiographie du CAC 40 que vous ne trouverez nulle part ailleurs, car elle ne part pas du point de vue des marchés financiers, mais de l’intérêt général. En voici les grandes lignes en matière sociale.

L’Observatoire des multinationales publie aujourd’hui la deuxième édition de son « Véritable bilan annuel des grandes entreprises françaises ». Salaires, dividendes, impôts, égalité entre hommes et femmes mais aussi émissions de gaz à effet de serre, droits des travailleurs, déchets ou lobbying : c’est une tentative de radiographie complète du CAC40 du point de vue non pas des marchés financiers – comme c’est le cas des rapports officiels publiés par les entreprises –, mais du point de vue de la société, c’est-à-dire en partant des enjeux qui se posent à nous toutes et tous, en tant que travailleurs ou citoyens.

S’appuyant sur les chiffres publiés par les entreprises du CAC 40 elles-mêmes, cette publication dresse le tableau d’un système à la dérive, au sein duquel les multinationales apparaissent comme des machines à accaparer les profits pour quelques-uns, et à en faire supporter les coûts – financiers, sociaux, environnementaux, et démocratiques – par tous les autres. Voici un tour d’horizon des principaux chiffres mis en lumière dans ce « vrai bilan du CAC 40 ».

Malgré des profits en baisse, les dividendes battent de nouveaux records

Les profits générés par le CAC 40 se sont tassés en 2018 par rapport à l’année précédente, passant de 96 à 87,7 milliards d’euros. Cela n’a pas empêché un nouveau bond de la rétribution des actionnaires sous forme de dividendes et de rachats d’actions, en augmentation de 15%. Au total, ce sont 63,4 milliards d’euros – près des trois quarts des profits du CAC40 – qui sont passés directement dans les poches de leurs actionnaires (72,2%), contre « seulement » 57,4% en 2017.

Les plus grosses capitalisations de l’indice boursier parisien représentent, sans surprise, la plus grosse part des dividendes et rachats d’actions de 2018. Largement en tête : la major pétrolière Total, avec plus de 10,5 milliards d’euros distribués directement à ses actionnaires. Suivent Sanofi (près de 5 milliards d’euros), BNP Paribas (3,8 milliards), Axa (3,7 milliards) et LVMH (3,3 milliards). Ces cinq entreprises représentent à elles seules presque la moitié des dividendes et rachats d’actions du CAC.

 

Lire la suite sur B!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents