Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

E-cigarette : 22 % des souris testées ont contracté un cancer du poumon avec le vapotage

Publié par wikistrike.com sur 9 Octobre 2019, 08:27am

Catégories : #Santé - psychologie

E-cigarette : 22 % des souris testées ont contracté un cancer du poumon avec le vapotage

Dans une récente étude, une équipe de chercheurs démontre un lien entre la fumée de cigarette électronique et le développement de cellules cancéreuses chez les souris. Les résultats sont particulièrement intéressants à la lumière des vagues de morts et d’hospitalisations aux Etats-Unis, dues à la cigarette électrique, et du peu de contenu scientifique à ce jour attestant de ses effets sur l’Homme.

LES INQUIÉTUDES AUTOUR DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE GRANDISSENT

Présentée il y a quelques années comme la solution miracle au tabagisme, promue comme la « nouvelle cigarette sans ses méfaits », la cigarette électronique est rattrapée depuis quelques mois par l’actualité. D’abord, après près de 1080 blessés et au moins 18 morts aux Etats-Unis cet été, la cigarette électronique a été interdite dans plusieurs Etats, et la FDA (Food and Drug Administration) a rappelé à l’ordre la marque JUUL.

De même, après une longue période sans réelles données sur les conséquences de la consommation de la e-cigarette par l’Homme, des études commencent à en présenter les risques et préconiser, avant tout, de se passer totalement de fumer. Le marché pourtant est en croissance, et toutes les conséquences n’étant pas encore connues, rien ne semble indiquer qu’il est près de faiblir : dans les mentalités, la cigarette électronique est seulement « moins mauvaise » que la cigarette traditionnelle, et commence à peine à être considérée comme un danger.

Publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences le 7 octobre, une nouvelle étude menée par Moon-Shang Tang, professeur et chercheur à la New York University, montre les effets d’une exposition prolongée (54 semaines) de souris à la fumée de cigarette électronique ou à ses composants. Cette étude voulait déterminer les conséquences sur les organismes de la nicotine et des produits utilisés dans la e-cigarette.

En 2018, une étude déjà menée par le professeur Tang, avait prouvé que la cigarette électronique endommageait l’ADN des poumons et la vessie de souris, et que la nicotine pouvait devenir un agent actif dans les mutations de l’ADN, ayant le potentiel de transformer des cellules normales en cellules cancéreuses. 

 

Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents