Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Covid-19: Le labo P4 DE Wuhan a été construit par la France contre l’avis des services secrets

Publié par wikistrike.com sur 18 Avril 2020, 08:56am

Catégories : #Politique intérieure, #Science - technologie - web - recherche, #Santé - psychologie

Covid-19: Le labo P4 DE Wuhan a été construit par la France contre l’avis des services secrets
Covid-19: Le labo P4 DE Wuhan a été construit par la France contre l’avis des services secrets

Ce matin, nous vous signalions que Jean-Pierre Raffarin avait fait tout son possible pour que la France participe au financement du laboratoire P4, d’où est très probablement sorti le coronavirus. Mais il y a encore plus grave: ce laboratoire a été conçu et construit par la France, toujours avec la bénédiction de Jean-Pierre Raffarin, et la participation de Bernard Cazeneuve… malgré les mises en garde de plusieurs services secrets.

Un article-choc de Challenges, écrit par un expert, révèle les dessous explosifs de l’affaire: P4 a été construit contre l’avis des services secrets!

Challenges explique qu’à l’époque où Raffarin est Premier Ministre “la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), soulève entre autre le fait qu’alors que le cabinet d’architecte lyonnais RTV a été choisi pour assurer la maîtrise d’ouvrage du P4, le ministère chinois de la Recherche, désigne en 2005 la société locale IPPR Engineering International pour construire le laboratoire.

Or, après vérifications des espions français, celle-ci dépend d’un organisme, le China National Equipment of Machinery Corporation (CNEMC), qui serait contrôlé par l’Armée populaire de libération. Ce dernier est notamment dans le viseur de la CIA qui suspecte un certain nombre de sociétés affiliées à la CNEMC d’être des faux-nez des services de renseignement chinois. A tel point que cet organisme a un temps figuré sur la liste noire de l’agence de Langley.”

La DGSE avertit, la CIA met en garde, mais Raffarin n’écoute que lui-même… et peut-être bien ses correspondants à Pékin. Qui est vraiment cet homme qui refuse de suivre les conseils de services secrets réputés parmi les plus professionnels au monde?

“Ces craintes, auxquelles se greffent des difficultés techniques et juridiques (le groupe d’ingénierie Technip qui devait certifier le P4 s’est subitement retiré de l’accord en 2007) puis une brouille diplomatique entre Paris et Pékin après les propos de Nicolas Sarkozy sur le Tibet en 2008, vont mettre à mal le projet. Ce dernier sera toutefois relancé en 2009-2010 et débouchera en juin 2011 par le début des travaux sur le site de de Zhengdian au sud de Wuhan. Ils seront achevés en 2016 et l’inauguration en grande pompe du P4 aura lieu en février 2017, en présence du Premier ministre français Bernard Cazeneuve.”

La France a donc bel et bien été, non seulement le financier du laboratoire P4, mais son architecte. Oui, définitivement, il est certain qu’une commission d’enquête doit impérativement plancher sur le sujet, et mettre au clair le rôle particulièrement toxique de Jean-Pierre Raffarin.

Source: Challenges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents