Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

De mystérieuses chambres souterraines révélées près du mur des Lamentations à Jérusalem

Publié par wikistrike.com sur 25 Mai 2020, 06:43am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine, #Religion - pensées

De mystérieuses chambres souterraines révélées près du mur des Lamentations à Jérusalem

À proximité du mur des Lamentations, à Jérusalem, des archéologues ont sorti de terre de mystérieuses pièces souterraines remontant à l’époque romaine. Des trésors archéologiques qui auraient servi de garde-manger ou d’espace de stockage aux prêtres et pèlerins.

DE MYSTÉRIEUSES CHAMBRES SOUTERRAINES DÉCOUVERTES 

À seulement quelques mètres du mur des Lamentations se trouvant à Jérusalem, des archéologues israéliens ont découvert des chambres souterraines sculptées dans la roche. Il s’agit de trois pièces qui dateraient de l’époque romaine. Elles ont été découvertes lors d’une fouille d’une structure vieille de 1 400 ans, ornée d’arches et d’un sol jonché de mosaïque.

Au début, nous étions très déçus parce qu’en dessous de la mosaïque au sol, nous sommes tombés sur le substrat rocheux et pensions que l’activité humaine s’était arrêtée là. Puis, nous avons découvert trois pièces, toutes trois taillées dans la roche et connectées entre elles par des escaliers”, a rapporté Barak Monnickendam-Givon, co-directeur en charge des fouilles à l’Autorité israélienne des antiquités.

De telles pièces étaient particulièrement rares dans les villes juives à cette époque. Les archéologues y ont également découvert des sculptures et niches, dont certaines ayant probablement servi pour déposer des lampes à huile, comme l’ont supposé les archéologues. Ces chambres auraient de surcroît pu servir de garde-manger, d’espace de stockage ou de lieu pour préparer les repas pour les prêtres ou pèlerins.

Nous découvrons ici des récipients utilisés pour cuisiner des repas, des lampes à huile, des bocaux utilisés pour conserver le blé, l’orge ou l’huile d’olive”, a expliqué Barak Monnickendam-Givon. “Les pièces ne semblent pas avoir de lien direct avec le Second Temple juif, détruit par les Romains en 70 après J.-C. et dont le mur des Lamentations est le seul vestige d’un mur de soutènement”, a-t-il également ajouté.

DES PIÈCES PEU ORDINAIRES POUR CETTE ÉPOQUE

Après le siège par les Romains et la destruction de l’an 70 après J.-C., Jérusalem s’est retrouvée brûlée et dévastée, et tous les juifs ont été exilés. Quelques décennies plus tard, les Romains ont commencé à tout reconstruire à partir de rien”, a précisé Barak Monnickendam-Givon au Jerusalem Post. Très peu de structures datant de cette époque ont donc survécu, ce qui rend cette découverte d’autant plus essentielle.

Par ailleurs, ces découvertes n’ont pas été construites en pierres comme celles datant de l’époque romaine : elles ont été sculptées dans de la roche brute. “Une particularité qui a sans doute nécessité des efforts considérables et qui s’ajoute encore au caractère unique de la trouvaille”, ont expliqué les archéologues.

« Excepté des sépultures, nous avons rarement trouvé des chambres complètes taillées dans la roche datant de cette époque. La plupart des habitants de l’antique Jérusalem vivaient dans des maisons construites en pierres », a de surcroît affirmé Barak Monnickendam-Givon.

DES FOUILLES QUI SE POURSUIVENT

Les archéologues doutent encore quant à la fonction de ces chambres et découvrir tous leurs secrets pourrait prendre encore deux ou trois décennies. Les fouilles se poursuivent donc sur ce site. Ces fouilles font d’ailleurs l’objet d’un projet de création d’un lieu d’exposition souterrain présentant des objets de plusieurs époques trouvés dans cette région.

« Nous allons fouiller tout ce qui se trouve en dessous de l’esplanade du mur des Lamentations. L’idée est d’avoir une séparation entre les activités cultuelles, là où les gens prient, et [sous-terre], les touristes pourront déambuler entre des trouvailles archéologiques », a expliqué Barak Monnickendam-Givon.

 

Lu ici

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents