Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’Iran augmente la capacité de sa flotte et met en garde celle des USA dans le Golfe

Publié par wikistrike.com sur 29 Mai 2020, 07:11am

Catégories : #Politique internationale

L’Iran augmente la capacité de sa flotte et met en garde celle des USA dans le Golfe

Ce jeudi, les Gardiens de la révolution, après s’être équipés de plus de 112 nouveaux navires de combat à l’occasion d’une cérémonie ont lancé un avertissement aux forces de la marine américaine se trouvant dans le Golfe. 

La flotte des Gardiens de la révolution s’est enrichie de vedettes Achoura, de bateaux patrouilleurs Zolfaghar et de sous-marins Taregh.

« L’Iran ne plaisante pas avec ses ennemis et ses effectifs armés. Les bâtiments de combat de classe Raad sont propres à traverser les océans avec une vitesse de 55 nœuds (101 km/h) » a dit, selon l’agence iranienne PressTV, Alireza Tangsiri, le commandant en chef de la Force navale du Corps des gardiens de la Révolution islamique en évoquant les frégates lance-missiles iraniennes de classe Zolfaghar, Miaad ou encore Raad, toutes construites en Iran pour dire que le pays ne prend aucune menace à la légère et en laissant entendre que l’Iran n’écartait pas la possibilité d’un face-à-face USA/Iran en Atlantique : « Nous annonçons aujourd’hui qu’où que se trouvent les Américains, nous sommes juste à côté d’eux et qu’ils sentiront bientôt encore plus notre présence ».

Toujours selon le média iranien, Alireza Tanghsiri a aussi fait état de la construction tout prochaine de deux types de porte-hélicoptères nouveaux lesquels seront baptisés du nom de Martyr Soleimani et de Martyr Abou Mohandes. Il s’agit de bâtiments d’une longueur de 65 mètres en moyenne et qui devront rallier le Corps de combats asymétrique de la marine du CGRI.

Le ministère de la Défense iranien, le général de brigade Amir Hatami, commandant en chef du CGRI, qui était aussi présent à la cérémonie, a, selon PressTV, lui aussi souligné que l’Iran renforcerait « ses mesures de sécurité dans les eaux stratégiques du golfe Persique, en particulier dans le détroit d’Hormuz, et ce, à l’aide de ses navires et équipements de construction locale ». Amir Hatami a dit : « Aujourd’hui, avec la livraison des bateaux de combat de construction nationale à la flotte navale du CGRI, notre périmètre de sécurité dans la zone du golfe Persique, en particulier le détroit stratégique d’Hormuz, s’élargit. La marine iranienne amplifie la profondeur de sa présence dans les eaux libres grâce à la conception et à la fabrication de différents navires, Damavand, Separ (bouclier) et Ghadir et Fateh en font partie ».

L’Iran et les États-Unis étaient au bord de l’affrontement récemment, en juin 2019 après la destruction d’un drone américain dans le Golfe et en janvier 2020 après la mort dans un bombardement ciblé US du général iranien Qassem Soleimani qui dirigeait les opérations extérieures des Gardiens.

Après le retrait unilatéral des États-Unis en mai 2018 de l’accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015 avec le retour de sanctions américaines conséquentes contre Téhéran, les tensions entre l’Iran et les États-Unis n’ont pas cessé d’augmenter.

La dernière montée des tensions entre les deux pays remonte à la mi-avril après l’accusation des États-Unis contre l’Iran d’avoir menacé leurs navires dans le Golfe.

source : http://www.observateurcontinental.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents