Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La chute de l'activité humaine n'a eu aucun impact sur le réchauffement climatique, au contraire

Publié par wikistrike.com sur 12 Mai 2020, 07:52am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Terre et climat

La chute de l'activité humaine n'a eu aucun impact sur le réchauffement climatique, au contraire

Le confinement planétaire, la belle dégringolade des émissions de CO² n'ont pas freiné le réchauffement climatique tout à fait naturel, dû au déplacement des pôles magnétiques ainsi qu'aux cycles solaires. Cependant de futures données plus proches du ralentissement de l'activité humaine, on peut toutefois tirer un premier enseignement immédiat, moins de pollution ne signifie pas moins de chaleur.

(WikiStrike)

------------

Le pays connaît de fortes chaleurs depuis le début d’année. Le mois d’avril 2020 surpasse ainsi les chaleurs de 2007 et de 2011 et devient le mois le plus chaud depuis 1900. Les prévisions de Météo France sont inquiétantes et affirment que le soleil va briller sur le nord de la France.

L’ANNÉE 2020 EN PASSE DE BATTRE LE RECORD DE TEMPÉRATURE

Début mai, les météorologistes ont annoncé sur Twitter que l’année 2020 allait être la plus chaude jamais enregistrée. En effet, le 4 mai, la commune de Cambo-les-Bains (64) a atteint un nouveau record historique de 35,4 °C, du jamais-vu à cette époque dans le pays depuis 120 ans.

C’est fin avril que Météo France a annoncé des « températures exceptionnellement chaudes » en ce début d’année. Futura Sciences indique qu’avril est le 11e mois consécutif à avoir 14,1 °C de température en moyenne. Pour appuyer cette triste annonce, Météo France a partagé le bilan de ce début d’année plutôt catastrophique.

Le bilan dévoile que depuis le 1er janvier 2020, la température moyenne en France est de 9,6 °C. Avec 2,3 °C de plus que la normale, les premiers mois de l’année sont les plus chauds jamais enregistrés. Le mois de janvier note une hausse de 2,2 °C, février +3,6 °C, mars 0,7 °C supplémentaire et +3 °C en avril devenant ainsi le mois le plus chaud.

L’EUROPE A CHAUD

Et la tendance n’est pas près de s’arrêter ! D’après les prévisions de Météo France, les mois de mai, juin et juillet seront plus chauds et secs dans toute l’Europe. Ainsi, l’Europe occidentale, la Sibérie, l’Afrique centrale et du nord-ouest, l’Australie occidentale et le Mexique ont connu une hausse des températures, révèle Science Post. La chaleur est telle que la fonte des calottes glaciaires s’accélère dangereusement.

Selon le rapport du Copernicus Climate Change Service, 2019 est l’année la plus chaude jamais observée en Europe avec +1,2 °C au-dessus de la normale. 2020 va-t-elle battre ce triste record ?

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents