Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ile-de-France : Comme.si rien ne s'était passé, la pollution de l’air reprend sa macabre danse

Publié par wikistrike.com sur 10 Juin 2020, 11:06am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Santé - psychologie

Ile-de-France :  Comme.si rien ne s'était passé, la pollution de l’air reprend sa macabre danse

Comme attendu, le déconfinement a vu une remontée de la pollution de l'air en Ile-de-France, qui n'a toutefois pas encore atteint ses niveaux d'avant les deux mois de confinement, indique mercredi Airparif.

Pendant le confinement, les émissions, notamment celles liées au trafic routier, « avaient connu une chute brutale et sans précédent, avec des émissions divisées par quatre par rapport aux niveaux pré-confinement », rappelle dans un communiqué l'association qui surveille la qualité de l'air dans la région capitale.

« Sur la période du 11 au 31 mai, la reprise progressive des activités, et particulièrement du trafic, a conduit à une remontée des quantités de polluants rejetés dans l'atmosphère pour les oxydes d'azote (NDLR : polluant essentiellement émis par le trafic routier) et les particules (PM10 et PM2.5) à des niveaux équivalents à 80 % des émissions observées avant le confinement, et jusqu'à 90 % pour le boulevard périphérique », indique Airparif.

« Jusqu'à 80 % des niveaux habituels »

« Les émissions de CO2 sont également reparties à la hausse, avec une augmentation jusqu'à 80 % des niveaux habituels », précise Airparif.

En termes de qualité de l'air, cette remontée des émissions se traduit par un « retour à la normale […] graduel, avec une intensité variable suivant les polluants. Mais d'ores et déjà les niveaux de pollution se rapprochent des conditions habituelles en Ile-de-France à cette période de l'année ».

Ainsi, pour les particules fines « après une diminution de -7 % pendant le confinement, les niveaux observés habituellement à cette période de l'année sont atteints de nouveau », alors que pour le dioxyde d'azote, la baisse de concentration dans l'air « est passée de -25 % pendant le confinement à -15 % sur les 3 premières semaines de déconfinement ».

 

Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents