Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La chronologie de la Grèce antique remise en cause par de nouvelles fouilles

Publié par wikistrike.com sur 8 Juin 2020, 16:06pm

La chronologie de la Grèce antique remise en cause par de nouvelles fouilles

Et si les événements historiques de l’Antiquité devraient être datés 50 à 150 ans plus tôt? C’est ce qu'affirment les archéologues de l'Académie autrichienne des sciences en publiant les résultats de leur récente étude dans la revue PLOS One. Selon eux, la chronologie de l'Histoire grecque peut être revue grâce à une nouvelle méthode de fouilles.

Après la découverte de poteries dont l'âge a pu être calculé avec précision grâce à un système de datation plus moderne, une équipe d'archéologues de l'Académie autrichienne des sciences est arrivée à réévaluer la chronologie de l'Histoire grecque. Les résultats des fouilles ont été publiés dans la revue scientifique américaine PLOS One.

«Les nouvelles dates pour Sindos [une banlieue de Thessalonique, ndlr], basées sur la comparaison de son style de poterie avec celui d'autres sites, indiquent non seulement une chronologie généralement plus basse de l'âge du fer de la période égéenne, mais imposent également une révision de la compréhension du système de périodisation grec», conclut l’étude.

Une remise en question

Cette découverte aura probablement un impact majeur sur notre compréhension de l'Histoire grecque et méditerranéenne, est-il indiqué. Elle permet notamment de réévaluer l'âge des reliques du passé ainsi que de nombreuses dates historiques importantes comme, par exemple, l'écriture des deux premières œuvres de la littérature occidentale, l'Iliade et l'Odyssée, par Homère.

Nouvelle technique

Selon les historiens, cela est devenu possible grâce à l’utilisation de la datation par le carbone 14, une méthode de datation radiométrique fondée sur la mesure de l'activité radiologique du carbone 14 qui permet de retrouver l'âge d'une matière organique et d’examiner un éventail de données sur la poterie permettant d'évaluer l’âge d’une manière plus précisément.

D'après l’étude, bien que très utile, cette technique est très peu utilisée lors des fouilles concernant l'âge du fer de la période égéenne. Qui plus est, cette fois-ci la technique a été complétée par l'extraction ciblée d'échantillons d’os d'animaux datés du début de l'âge du fer, indique le site Archaeology News Network.

«Ainsi, les avantages de la méthode se complètent, au profit d'une précision de datation qui jusqu'à présent n'avait pas été atteinte pour cette période», explique l'archéologue Stefanos Gimatzidis, l'auteur de l’étude, cité par Archaeology News Network.

 

Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents