Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mélenchon ne perd pas une miette des émeutes américaines, le RN ne perd pas une miette de Mélenchon

Publié par wikistrike.com sur 1 Juin 2020, 12:49pm

Catégories : #Politique intérieure

Mélenchon ne perd pas une miette des émeutes américaines, le RN ne perd pas une miette de Mélenchon

Le chef des Insoumis a loué la «révolution citoyenne» aux Etats-Unis, alors que le pays est parcouru de manifestations, mais également d'émeutes et de pillages. Des personnalités du Rassemblement national ont vivement réagi à cette analyse.

La mort de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, lors de son interpellation à Minneapolis, ainsi que les mouvements de protestation et les émeutes qu'elle a provoqués aux Etats-Unis, abreuve aussi l'actualité française.

 

La révolution citoyenne franchit un seuil aux USA. Ce qui est dans la rue c'est le Peuple Jean-Luc

 

Mélenchon a ainsi salué, avec un certain lyrisme, les manifestants qui protestent contre les violences policières et le racisme aux Etats-Unis, y voyant les prémices d'une «ère du peuple». «La révolution citoyenne franchit un seuil aux USA. Ce qui est dans la rue c'est le Peuple. L'ère du peuple a longuement germé. Elle perce en politique après plusieurs escarmouches fondatrices. Le mur de Berlin va tomber à New-York», a-t-il écrit le 31 mai sur Twitter dans un message liké par plus de 5 000 internautes. 

Le RN monte au créneau

Cette lecture de l'actualité américaine a fait bondir un certain nombre de figures et responsables du Rassemblement national (RN), qui ont réagi sur Twitter au message de Jean-Luc Mélenchon, en lui reprochant de fermer les yeux sur les émeutes et pillages qui secouent les Etats-Unis en marge des mobilisations pacifiques.

«Pillages, lynchages de commerçants qui tentent de se défendre, meurtres de policiers (au moins un)... Elle est belle la "révolution citoyenne" devant laquelle s'extasie [Jean-Luc Mélenchon] !», s'est ainsi indignée l'eurodéputée RN Julie Lechanteux. 

«Le gauchisme est une maladie mentale», a tweeté sans embages l'élu au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté RN Julien Odoul, qui a assimilé les émeutes à des «pogroms anti-blancs».

L'ancien identitaire niçois devenu cadre du RN Philippe Vardon a quant à lui estimé que Jean-Luc Mélenchon avait «complètement sombré dans le gauchisme indigéniste».

 

Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents