Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Kazakhstan: le nouveau virus kazakh est une énorme bombe à retardement

Publié par wikistrike.com sur 14 Juillet 2020, 11:38am

Catégories : #Santé - psychologie

Kazakhstan: le nouveau virus kazakh est une énorme bombe à retardement

Le coronavirus fait encore rage dans le monde entier. Hélas, cela n’empêche pas la propagation de nouvelles maladies, et une pneumonie inconnue est en train de frapper le Kazakhstan. Cette nouvelle maladie mystérieuse inquiète les autorités responsables, dans la mesure où elle serait encore plus dangereuse que le Covid-19.

UNE MALADIE INCONNUE QUI AURAIT DÉJÀ FAIT PLUS DE 1700 MORTS EN 2020

L’ambassade de Chine au Kazakhstan a mis en garde contre une « pneumonie inconnue » mortelle. Cette nouvelle intervient après que l’ex-république soviétique a signalé une augmentation des cas de pneumonie depuis le mois de juin. En effet, les nouveaux cas de pneumonie non identifiée auraient considérablement augmenté depuis le mois de juin dans tout le pays, affirme l’ambassade de Chine au Kazakhstan. Il a également été dit que dans certains endroits, les autorités comptent des centaines de nouveaux cas par jour. Près de 500 cas ont notamment été signalés sur trois sites, dont 30 patients dans un état critique.

Le plus inquiétant concernant cette maladie étant que les autorités chinoises affirment qu’elle serait plus dangereuse que le coronavirus qui a déjà touché plus 55 000 personnes et causé le décès de plus de 250 individus dans le pays. Toujours selon l’ambassade de Chine au Kazakhstan, plus de 1700 morts causés par la pneumonie inconnue ont été recensés dans le pays en 2020, a rapporté CNN. À noter que les avertissements des autorités chinoises ne donnent aucune information sur la nature réelle du virus ou de la maladie, la qualifiant simplement de « pneumonie inconnue ».

« Le taux de mortalité de cette maladie est beaucoup plus élevé que celui du nouveau coronavirus. Les services de santé du pays mènent des recherches comparatives sur les différentes formes de pneumonie, mais n’ont pas encore identifié le virus », a déclaré l’ambassade chinoise au Kazakhstan, a rapporté le South China Morning Post. Cette annonce s’adressait notamment aux ressortissants chinois habitant au Kazakhstan. De leur côté, les responsables et les médias kazakhs ont affirmé qu’il ne s’agissait que d’une pneumonie standard.

 

UNE ÉPIDÉMIE VIVEMENT NIÉE PAR LES AUTORITÉS KAZAKHES

Malgré l’insistance de la Chine à affirmer qu’il s’agit d’une maladie inconnue, les autorités du Kazakhstan ont fermement nié ces allégations. Le ministère de la Santé kazakh a ainsi rejeté le rapport des autorités chinoises, le décrivant comme étant « non conforme à la réalité ». Quoi qu’il en soit, les autorités kazakhes ont tout de même admis dans un communiqué la présence d’une « pneumonie virale d’étiologie non précisée », a rapporté la BBC. Il a également été évoqué que cette mystérieuse pneumonie pourrait être une complication du Covid-19.

Face à la double menace sanitaire à laquelle fait face le Kazakhstan, les autorités locales ont décidé de renforcer les restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus. À rappeler que ces restrictions ont été levées mi-mai, mais ont ainsi été réadoptées dans la crainte d’une deuxième vague de Covid-19. Par ailleurs, le gouvernement kazakh a également prévenu que si la situation empire – qu’il s’agisse de la pneumonie ou du Covid-19 -, les mesures sanitaires seront encore renforcées.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents