Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Omissions des médias officiels sur le covid 19 : ses mutations, sa virulence, les cas probables comptabilisés dans les clusters, les entrées en réanimation

Publié par wikistrike.com sur 23 Juillet 2020, 07:31am

Catégories : #Santé - psychologie, #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Omissions des médias officiels sur le covid 19 : ses mutations, sa virulence, les cas probables comptabilisés dans les clusters, les entrées en réanimation

par Candice Vacle

Le covid 19 est-il le même qu’au début de l’épidémie?

321 mutations différentes du covid 19 ont été identifiées par rapport à la souche chinoise de référence, par les chercheurs du laboratoire P3 de l’IHU de Marseille, à la date du 8 juin 2020. Ils ont aussi observé une trentaine de mutations de la glycoprotéine S du covid 19. Cette protéine est importante car elle est le domaine d’entrée du covid 19 dans la cellule et la cible de thérapies antivirales. En bref, le covid 19 a évolué. [1]

Le virus est-il plus ou moins virulent?

 La virulence « correspond au degré de rapidité de multiplication d’un virus dans un organisme donné, donc à sa vitesse d’envahissement. Cela ne présume nullement de la gravité de l’affection. » (34)

La charge virale, quant à elle, « fait référence à la quantité de molécules virales présentes dans un échantillon de plasma sanguin. » (35)

Le covid 19 évolue mais il ne devient pas plus agressif, explique Pr. Anthony Levasseur du laboratoire P3 de l’IHU de Marseille, le 8 juin 2020. (1)

Dix scientifiques italiens, virologues, immunologistes, anesthésistes et épidémiologistes affirment ensemble le 25 juin 2020, dans un document signé de leur main:

« Ceux qui tombent malades aujourd’hui avec le covid 19 auraient un faible risque d’aggravation car le covid 19 a une charge virale plus faible et donc aussi moins contagieuse. » Alberto Zangrillo, médecin et professeur italien en anesthésiologie et soins intensifs, va jusqu’à dire: « la charge virale n’est plus active. »

Selon ces dix scientifiques italiens, ceci a deux conséquences. Un: « Il semblerait que la majorité des personnes qui contractent le virus aujourd’hui développent des symptômes légers. » Deux: « Les patients guéris ne sont plus contagieux même si le prélèvement détecte encore des traces de virus. » Un test positif au covid 19 ne voudrait donc pas dire que l’on est malade ou que l’on est contagieux. [2],[3]

Le professeur Matteo Bassetti, un spécialiste italien des maladies infectieuses appartenant à ce collectif dit: « Les coronavirus mutent pour devenir moins vicieux et pourraient disparaître sans vaccin. » [4]

Ce qu’expliquent ces médecins concernant l’Italie, ne suggère pas que la situation soit exactement la même en France. Néanmoins, on peut remarquer que le Pr. Alberto Zangrillo travaille à Milan en Lombardie, lieu de l’épicentre de l’épidémie italienne du covid 19, ce qui est proche de chez nous.

« C’est en effet un phénomène connu que celui de l’atténuation virale, par lequel un nouveau virus voit sa virulence décroître quelques temps après avoir franchi une barrière inter-espèces, à la faveur d’une adaptation à ses nouveaux hôtes »: écrit Jean-Dominique Michel anthropologue et spécialiste de la santé publique. Il ajoute: « On passe conjointement sous silence le fait que l’augmentation prétendue de cas s’accompagne d’une décrue inchangée des cas graves et de la létalité due au Covid. » [5]

A l’opposé, des scientifiques tout aussi éminents estiment qu’il est risqué de baisser la garde. Il suffit de lire ou écouter la plupart des médias mainstream pour se l’entendre répéter en boucle.

Le service presse de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (Aphp) dit ignorer si le covid 19 est plus ou moins virulent en France et dans l’Aphp qu’il y a quelques mois. Le service presse refusa de faire une recherche pour connaître la virulence du covid 19, bien qu’il y ait de nombreux infectiologues à l’Aphp. (30) Mon interlocuteur m’a conseillé de contacter Santé publique France. Santé publique France n’a pas répondu à mes questions sur la virulence du covid 19 et m’a conseillé de contacter le service presse de l’Institut Pasteur. (32) L’Institut Pasteur n’a pas répondu à mes questions et m’a conseillé de contacter Santé publique France. (33) Toutes ces institutions se sont renvoyées la balle sans jamais répondre sur la virulence du covid 19. Sur les sites de Santé publique France et de l’Institut Pasteur rien n’est écrit sur l’évolution de la virulence du covid 19. Est-ce que la question de la virulence du covid 19 intéresse l’Aphp, Santé publique France et l’Institut Pasteur? Pourquoi ne nous tient-on pas informés de la virulence du covid 19? C’est pourtant un aspect essentiel pour comprendre le covid 19?

Dans ce contexte, que penser des clusters?

Le terme de « cluster » est employé pour le covid 19 lors de la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours et qui appartiennent à un même groupe de personnes. Oui, même les cas probables et, donc, non certains, sont comptabilisés. Quelle est la proportion de cas probables par rapport aux cas certains? Ceci ne nous est pas dit. Un cluster peut être un établissement, scolaire, une crèche, un aéroport, etc.[6]

Le traitement médiatique des clusters est bien souvent partiel et anxiogène.

Beaucoup de médias officiels insistent sur une augmentation du nombre de clusters de covid 19 en faisant de graves omissions. Ils oublient d’expliquer que ces clusters sont mis en évidence aussi à cause d’une campagne massive de tests faisant suite à la fin du confinement.

Alors que la première semaine d’avril 2020 seulement 150 000 tests étaient effectués par semaine, « il est actuellement possible de réaliser jusqu’à 700 000 tests chaque semaine sur l’ensemble du territoire, » « grâce à une augmentation importante des capacités de tests. » [7], [8], [9] Au niveau national, en semaine 28 (du 6 au 12 juillet 2020), 346 035 patients ont été testés pour le covid 19, soit plus du double que début avril 2020. (8) [10](12) L’augmentation du nombre de cas de covid 19 est « à associer à l’accentuation de l’effort de dépistage »: affirme Santé publique France. Si Santé publique France le dit, pourquoi les médias officiels ne relaient pas l’information?

Le nombre de patients testés a bondi de 26% entre la semaine 26 (du 22 juin au 28 juin 2020) et la semaine 27 (du 29 Juin 2020 au 5 Juillet 2020). (27) [11] Puis, il y a une augmentation de 13% du dépistage, entre la semaine 27 et la semaine 28. [12]

Ce dépistage va aller crescendo suite aux décisions du Ministre de la santé O. Véran. Il dit avoir fait envoyer « 1,5 million d’ordonnances de diagnostic » dans la région Ile-de-France pour les tests. En conséquence, il faut s’attendre à une possible augmentation de personnes positives aux tests dans cette région. [13]

En bref, « la fin du confinement s’est accompagnée d’une augmentation massive des tests de dépistage » et ceci augmente les probabilités de trouver des cas de covid 19. [14]

Ces médias officiels comptabilisent les clusters sans quasiment jamais comparer les statistiques de ces clusters avec le nombre d’entrées en réanimation ou le nombre de morts du covid 19. Dr. Violaine Guérin dit à propos de ce traitement médiatique des clusters: « Ça fait partie des manipulations qu’on entend pour faire peur aux gens. » [15] Pourquoi ces médias officiels chercheraient à nous faire peur? Pourquoi « bon nombre d’informations complémentaires ne sont [-elles] pas données à nos concitoyens», remarque l’anthropologue Jean-Dominique Michel? [16] Est-ce pour paniquer « en boucle » les citoyens? Est-ce pour garder la population angoissée dans l’attente d’un vaccin contre le coronavirus? Est-ce parce qu’une population apeurée est plus docile et malléable aux décisions de l’Etat? Est-ce pour qu’un maximum de citoyens portent le masque et respectent les distanciations sociales volontairement? Est-ce pour hypnotiser et rétrécir le champ de vision des citoyens pour qu’ils ne s’intéressent pas à d’autres affaires brûlantes telles que l’assassinat du fils d’une juge travaillant entre autre sur Epstein? (31)Cette situation n’est pas spécifique à la France. C’est, par exemple, aussi le cas dans les médias officiels des Pays Bas. Alors, est-ce que l’autocensure journalistique est devenue la norme? Pourquoi? Peut-être parce que les journalistes croient que le but ultime est juste? Peut-être croient-ils qu’ils seront protégés? Peut-être craignent-ils de perdre leur emploi? Peut-être sont-ils conformistes? Peut-être que le travail de ces journalistes est juste l’expression d’un société qui manque de valeurs? Ces omissions faites par ces journalistes sont dommageables car elles fourvoient gravement la population. Les citoyens ont soif de nouvelles exactes, sincères et vitales.

Comment avoir une idée plus « juste » de l’impact des clusters covid 19 en France?

Les entrées en réanimation

Dr. Violaine Guérin explique que les « courbes d’entrées en réanimation ne sont pas inquiétantes ». (15) [17]

Le 7 juillet 2020, il y avait un total et pour toute la France de 533 personnes en réanimation pour cause de covid 19 dont 258 en Île de France et 23 en PACA où se trouve l’IHU de Marseille. [18]

Pour être plus précis, concernant les nouvelles admissions en réanimation, la semaine 28 (du 6 au 12 juillet 2020) compte environ 78 nouvelles admissions de patients covid 19. C’est 57 fois moins que la semaine 14 (du 30 mars au 5 avril 2020) lors de laquelle, il y a eu 4495 nouvelles admissions. [19],[20]

Le nombre de morts du covid 19

Le nombre de morts du covid 19 par semaine en France a grandement diminué depuis le pic épidémique. Pour être plus précis, sur toute la France, lors de la semaine 27 (du 29 juin 2020 au 5 juillet 2020), il y a eu 124 morts du covid 19; et la semaine suivante, la 28, il y en a eu 182. En comparaison, lors du pic épidémique en avril 2020, il a eu 3452 morts du covid 19 la semaine 15 (du 6 au 10 avril 2020) soit environ presque 19 fois plus que lors de la semaine 28 (du 6 au 12 juillet 2020). Ceci, sachant qu’en France nous sommes 66 millions d’habitants et que ces morts ont pu avoir été contaminés, il y a un mois. [21],[22])

En comparaison, le nombre de morts du covid 19 par semaine en France en juillet 2020 est donc légèrement plus faible, que le nombre de morts par suicide en France: 189 personnes se suicident par semaine en France. Pour autant, est-ce que les médias s’intéressent actuellement aux suicidés? Et, l’on peut imaginer que l’angoisse due à la crise du covid 19, au traitement médiatique du covid 19 et à la crise économique à cause du confinement accentuera encore plus ces sombres statistiques.[23] ,[24]

Santé publique France conclut sur la mortalité nationale française: « depuis la semaine 18 (du 27 avril au 3 mai), la mortalité est revenue dans les marges de fluctuation habituelle, tous âges confondus. » [25] Mais pourquoi la plupart des médias officiels ne le disent pas aux Français?

Ceci est cohérent avec le nombre total de décès en France. En effet, sur le site Euromomo le nombre total de décès en France toute cause et tout âge confondu est égal ou inférieur au nombre de décès des années précédentes depuis la semaine 18 (du 27 avril au 3 mai 2020). (28) En bref, depuis fin avril 2020, il n’y a pas de surmortalité en France.

Comment être mieux informé sur ce que peuvent signifier les statistiques des clusters?

Pour cela, il est nécessaire de les mettre en parallèle avec les statistiques des entrées en réanimation et celles du nombre de morts par jour.

Deux sites internet sont très utiles pour cette recherche :

-il y a le graphique intitulé « Daily New Deaths in France » (ce qui veut dire « nombre de morts par jour en France ») de worlometers France

-et le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France tel celui du 17 juillet 2020

Peut-on parler d’épidémie avec 182 morts par semaine du covid 19 en France? Peut-on parler d’épidémie avec 78 nouvelles admissions en réanimation par semaine?

« La bouffée épidémique est passée » dit Pr. Raoult, le 25 juin 2020, tout en se gardant de prédire l’avenir. (29)

Candice Vacle

Journaliste – Pays Bas

https://www.infosperber.ch/Artikel/Politik/Konzerne-Grossbanken-Die-geheime-Macht-der-BilderbergGruppe

https://www.investigaction.net/fr/author/candice-vacle/?act=sp

——————————

Notes

(1)A partir de la minute 4:05 à 8:55

https://www.youtube.com/watch?v=ZhsRSBuDq6Q&list=UUFaPzuoXcACu7jplePDfXmA&index=15 Cette vidéo est du 8 juin 2020.

(2)https://www.ilgiornale.it/news/politica/i-dieci-scienziati-senza-paura-evidenze-cliniche-crisi-1872553.html

(3)http://informaresenzacensure.blogspot.com/2020/06/coronavirus-basta-catastrofismo-10.html

(4)https://www.hospimedica.com/covid-19/articles/294783176/coronavirus-mutating-to-become-less-vicious-and-could-die-out-without-vaccine-claims-expert.html

(5)https://jdmichel.blog.tdg.ch/index-1.html

(6) p.9 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/266456/document_file/COVID19_PE_20200709.pdf

(7)https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/tests-et-depistage

(8)p.5 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/268121/document_file/COVID19_PE_20200717.pdf

(9)https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/coronavirus-faut-il-s-inquieter-augmentation-cas-positifs-bretagne-1854136.html

(10)https://www.lavoixdunord.fr/838059/article/2020-07-10/coronavirus-augmentation-de-la-circulation-du-virus-en-france-alerte-sante

(11)https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-17-juillet-2020

(12)p.5 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/268121/document_file/COVID19_PE_20200717.pdf

(13)https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-16-juillet-2020

(14)https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/coronavirus-faut-il-s-inquieter-augmentation-cas-positifs-bretagne-1854136.html

(15)A partir de la minute 9:06 https://www.youtube.com/watch?v=tahMzCcD5C8

(16)https://lausannecites.ch/le-journal/eclairage/port-du-masque-tests-nombre-dinfections-vrai-ou-faux

(17)https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/266456/document_file/COVID19_PE_20200709.pdf

(18)p.16 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/266456/document_file/COVID19_PE_20200709.pdf

(19)p.17 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/268121/document_file/COVID19_PE_20200717.pdf

(20)p.1 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/246357/document_file/COVID19_PE_20200418.pdf

(21)p.1 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/268121/document_file/COVID19_PE_20200717.pdf

(22)p.1 https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/246357/document_file/COVID19_PE_20200418.pdf

(23)https://www-lejdd-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.lejdd.fr/Societe/Social/limpact-du-coronavirus-sur-la-sante-mentale-fait-craindre-une-deuxieme-vague-psychiatrique-3977827.amp?fbclid=IwAR27OtwTf-U4jgsWM19EEInAWC5UJ-V95IX6wUUjwtfSKDRJ4WjOKIppJfc

(24)https://www.infosuicide.org/guide/le-phenomene-suicidaire/quelques-chiffres/

(25)p.21https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/268121/document_file/COVID19_PE_20200717.pdf

(26)https://triblive.com/local/regional/upmc-doctors-say-covid-19-declining-in-virulence-and-infection-levels/

(27)https://www.franceinter.fr/emissions/le-6-9/le-6-9-20-juillet-2020

(28)https://www.euromomo.eu/graphs-and-maps

(29)https://www.youtube.com/watch?v=R4FhOMw873A

(30)Téléphone au service presse de l’Aphp le 21 juillet 2020

(31)https://exoportail.com/urgent-un-homme-arme-et-habille-en-chauffeur-de-fedex-tue-le-fils-dune-juge-federale-recemment-affectee-a-laffaire-epstein/ https://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Deguise-en-livreur-FedEx-ils-tue-le-fils-d-une-juge-americaine-1694922

(32)Mail du service presse de Santé publique France du 21 juillet 2020

(33)Mail du service presse de l’Institut Pasteur du 22 juillet 2020

(34)https://fr.wikipedia.org/wiki/Virulence

(35)https://www.doctissimo.fr/sante/dictionnaire-medical/charge-virale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents