Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Réchauffement: Des virus possiblement dévastateurs prêts à s'échapper du pergisol

Publié par wikistrike.com sur 7 Juillet 2020, 08:23am

Catégories : #Santé - psychologie, #Terre et climat

Réchauffement: Des virus possiblement dévastateurs prêts à s'échapper du pergisol

Depuis des millions d’années, le pergélisol sibérien cache des écosystèmes anciens. Selon des scientifiques russes, le réchauffement climatique actuel pourrait accélérer sa fonte, ce qui risque de favoriser la résurgence d'anciens virus inoffensifs ou même extrêmement dangereux, comme la variole et la maladie du charbon.

La fonte du pergélisol en raison du réchauffement climatique peut conduire à la réémergence de parties d’anciens écosystèmes, notamment des virus, a déclaré à Sputnik Sergueï Davydov, chercheur principal à la Station scientifique et expérimentale du Nord-Est auprès de l’Institut de géographie du Pacifique, branche extrême-orientale de l'Académie russe des sciences.

Selon lui, plus de dix pour cents du territoire de la Russie sont constitués de pergélisol, lequel n'a pas fondu depuis des millions d'années. Le chercheur estime que ce pergélisol peut cacher d'anciens virus inoffensifs pour l'Homme ou bien extrêmement dangereux, notamment la variole et la maladie du charbon qui a été découverte dans des restes de mammouths.

 

Le changement climatique en Iakoutie

En outre, Alexandre Fiodorov, directeur adjoint pour la science de l’Institut d’études du pergélisol Melnikov auprès de l'Académie russe des sciences, évoque un changement climatique en Iakoutie, ce qui augmente, selon lui, le risque de libération d'anthrax des cimetières et de bactéries anciennes.

«Ce problème [le risque de décongélation des cimetières de bétail avec des spores d'anthrax, ndlr] existait même avant le réchauffement climatique. L’eau dans nos rivières a parfois ouvert ces lieux de sépulture. Mais avec le réchauffement climatique, ce risque augmente beaucoup plus», indique-t-il.

Dans la ville de Verkhoïansk, en Iakoutie, réputée être le point le plus froid de l'hémisphère Nord, les météorologues ont confirmé le 20 juin une chaleur anormale. La température de l'air a augmenté à plus de 38 degrés Celsius. Une anomalie qui, après vérification, peut être incluse dans le «livre des records» météorologiques, selon l'Organisation météorologique mondiale.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents