Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Vers Mars! Lancement de Perseverance pour la planète rouge comme si vous y étiez

Publié par wikistrike.com sur 30 Juillet 2020, 13:38pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Vers Mars! Lancement de Perseverance pour la planète rouge comme si vous y étiez

La NASA lance vers Mars son astromobile Perseverance, conçu pour découvrir des traces d'anciens microbes qui grouillaient peut-être sur la planète il y a trois milliards d'années. Le rover emporte aussi un mini-hélicoptère qui tentera le premier vol d'un appareil sur une autre planète. Suivez la procédure de son lancement sur Sputnik.

La NASA lance vers Mars son astromobile Perseverance, conçu pour découvrir des traces d'anciens microbes qui grouillaient peut-être sur la planète il y a trois milliards d'années. Le rover emporte aussi un mini-hélicoptère qui tentera le premier vol d'un appareil sur une autre planète. Suivez la procédure de son lancement sur Sputnik.

«Très haut risque»

Le lancement de ce robot représente une mission à «très haut risque», a estimé sur RTL ce jeudi le président du CNES, l'agence spatiale française, qui a conçu la caméra du rover, son principal instrument.

«D'abord il y a le lancement, et comme tous les lancements de fusées, il y a toujours un suspense. Ensuite il faut se mettre sur la trajectoire entre la Terre et Mars, là non plus ça n'est pas facile, il faut faire de la navigation cosmique assez compliquée», a expliqué M.Le Gall.

Puis à l'arrivée sur la planète rouge, à la mi-février, «il y aura ce qu'on appelle habituellement les "sept minutes de terreur", c'est-à-dire une rentrée atmosphérique et le dépôt à la surface de Mars, grâce à une grue volante, de ce rover, de la taille d'une Twingo», a-t-il développé.

Au centre de Perseverance se trouve l'instrument français «SuperCam» - l'oeil du robot - qui a été fabriqué à Toulouse par le CNES, a rappelé son président. Il s'agit d'une caméra qui va «tirer au laser sur les roches martiennes pour comprendre la nature du sol de Mars et chercher le Graal des astronomes, c'est-à-dire savoir s'il y a eu une vie passée» sur la planète.

Participation d'un chercheur marocain

Selon la MAP, le scientifique marocain Kamal Oudrhiri prend part à cette nouvelle exploration. Le scientifique supervise, avec les autres équipes de la NASA, les dernières phases avant le compte à rebours pour le décollage de la sonde qui emmènera le grand véhicule à six roues depuis le complexe de lancement spatial de la base aérienne de Cap Canaveral en Floride.

Détails à suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents