Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

"Contre le terrorisme informatif": 140 médecins espagnols dénoncent à leur tour les mensonges gouvernementaux au sujet du COVID-19

Publié par wikistrike.com sur 1 Août 2020, 15:14pm

Catégories : #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

"Contre le terrorisme informatif": 140 médecins espagnols dénoncent à leur tour les mensonges gouvernementaux au sujet du COVID-19
Le samedi 25 juillet, l'Association Medicos por la Verdad (ndt: médecins pour la vérité) a présenté une conférence remettant en cause la version officielle du Coronavirus.
 
Plus de 140 professionnels de santé le composent, notamment les docteurs  Natalia Prego Cancelo  et  Angel Ruiz-Valdepeñas en  tant que chefs les plus visibles.
La présentation a été faite dans une salle événementielle du Palacio de la Prensa à Madrid, où plus de 400 personnes étaient présentes.
 
L'événement a commencé par l'intervention de  Heiko Schöning, représentant de la Commission extra-parlementaire pour l'étude du coronavirus allemand et s'est terminé par un examen des 4 points fondamentaux d'enquête auprès du gouvernement et des autorités espagnoles par l'Association Medicos por la Verdad.
 
Avec des données, des chiffres et des analyses bien fondés, il a été révélé l'incohérence et l'erreur des décisions qui sont prises dans le monde pour lutter contre la pandémie de covid-19.
 
Des médecins prestigieux d'Argentine comme le Dr Chinda Brandolino , le Dr Mario Borini, le Dr Eduardo Yahbes, le Dr Ramiro Salazar des épidémiologistes argentins, entre autres, y ont également participé.
 
La conférence s'est tenue le 25 juillet 2020 avec les orateurs suivants: - Dr Natalia Prego Cancelo - Dr Rafael Gazo Lahoz - Dr María José Martínez Albarracín, - Dr Angel Ruiz-Valdepeñas Herreros - Dr Heiko Schöning
 

Thèmes abordés et conclusions

  • Les masques ne sont pas recommandés.
  • Le confinement de personnes en bonne santé n'est pas recommandé.
  • Les tests ne sont pas fiables donc les statistiques des infectés non plus.
  • Le nombre de décès n'est pas non plus fiable car, même si les patients ont des coronavirus, ils meurent généralement d'autres pathologies.
  • Des milliers de personnes sont mortes des mauvais traitements recommandés par l'OMS, principalement au début.
  • Après des autopsies en Italie, on a appris qu'ils étaient morts de caillots et d'inflammation pulmonaire, de sorte que les anticoagulants et les anti-inflammatoires sont recommandés.
  • Bien que l'OMS ne l'admette pas, techniquement, l'épidémie est maintenant terminée car la mortalité a chuté de façon spectaculaire.
  • La seule étude pour évaluer les vaccins contre la grippe et le coronavirus est une  étude du Pentagone américain de 2020  qui a révélé que le vaccin antigrippal AUGMENTE les risques de coronavirus de 36%. 

Message des médecins pour la vérité

  • L'opinion médicale n'est pas entendue.
  • Nous ne sommes pas des négationnistes et nous reconnaissons l'existence de la maladie.
  • La courbe d'épidémie, de contagion et de mortalité a chuté de façon spectaculaire.
  • Les médecins donnent leur opinion avec rigueur scientifique, documentation et nous le faisons en donnant notre nom et prénom.
  • Le dogmatisme est typique du Moyen Âge, il faut franchir cette étape et tout remettre en question pour que la science avance.
  • La transmission se fait uniquement par les éternuements et la toux d'une personne présentant des symptômes, et non par l'air, les objets, l'eau, la parole ou la climatisation.
  • Par conséquent, l'utilisation permanente de gants ou de masques n'est pas recommandée, car ils provoquent d'autres maladies cutanées et respiratoires.
  • L'utilisation permanente d'un masque produit des maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures, l'autocontamination, la prolifération de micro-organismes, la pneumonie.
  • L'isolement général de la population saine n'est pas nécessaire, dans l'histoire de la médecine, seuls les malades ont été isolés avec de bons critères de sélection.
  • De nombreuses personnes meurent de ne pas avoir reçu les soins médicaux appropriés. Cela aggrave encore le tableau de leur isolement pendant plusieurs mois, une situation immunosuppressive.
  • L'OMS a eu une divulgation totalement irresponsable d'informations en diffusant des études scientifiques non prouvées, ce qui est éthiquement interdit.
  • Les chiffres publiés confondent absolument la population mondiale. Ce n'est pas la même chose de dire que 500 personnes sont mortes que de dire que 0,0001 d'un pays est mort.
  • Le dioxyde de chlore dispose d'une très bonne tolérance, il existe de nombreux témoignages de médecins et de patients qui révèlent une grande amélioration de leur santé, il a un large effet anti-infectieux pour les virus, les bactéries, les champignons et les parasites. La Bolivie a déjà officiellement autorisé son utilisation et en Espagne, nous demandons qu'une étude officielle soit lancée pour permettre son utilisation.
  • L'hydroxychloroquine a de bons effets thérapeutiques mais c'est un rétroviral et a de nombreux effets secondaires indésirables, principalement cardiaques.
  • En raison d'une mauvaise gestion de la situation dans la gestion de la santé, de nombreuses maladies graves ont été inutilement causées, dans de nombreux cas, entraînant la mort, en raison du manque de soins médicaux dans la population, qui auraient pu être fournis sans problèmes.
  • Les tests PCR ne détectent pas les virus infectieux, mais détectent plutôt une partie du matériel génétique, mais pourraient provenir de virus des années précédentes ou de restes viraux de vaccins antigrippaux.
  • Les soi-disant dépistés ne sont pas malades dans 95% de cas, bien que le test PCR soit positif, ce sont des personnes asymptomatiques.
  • Les personnes asymptomatiques ne sont ni malades ni contagieuses.
  • La situation est aggravée par le fait que les agents de santé ne reçoivent pas les éléments de protection basiques.
  • Il est important de préciser que la plupart des médecins décédés avaient d'autres maladies antérieures, principalement cardiovasculaires,
  • La même chose s'est produite avec le reste de la population générale décédée. 93% avaient plus de 80 ans et seulement 5% ont été traités.
  • Ce n'est pas un virus mortel en soi, comme le virus Ebola ou l'anthrax. Cela peut aggraver une maladie antérieure, et s'il n'y a pas de soins médicaux appropriés, la mort peut en résulter.
  • Les vaccins doivent avoir des années de recherche en plusieurs phases. Il n'est pas nécessaire de sortir immédiatement et de manière irresponsable un vaccin en urgence contre un virus qui n'est pas mortel.
  • Contrairement à ce qui se fait, nous devons renforcer notre propre système immunitaire avec les rivières et les plages ouvertes, en plein air, avec joie et sans la peur causée par les mauvaises mesures sanitaires.
  • Enfin, les médecins demandent à la presse et aux autorités gouvernementales leur responsabilité et leur conscience.
 
Traduction: Fawkes News
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents