Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’association Spilf (dont plusieurs centaines de scientifiques ont porté plainte contre le Pr. Raoult) arrosée par Big Pharma

Publié par wikistrike.com sur 4 Septembre 2020, 07:26am

Catégories : #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

L’association Spilf (dont plusieurs centaines de scientifiques ont porté plainte contre le Pr. Raoult) arrosée par Big Pharma

Plusieurs centaines de scientifiques de la Spilf ont récemment porté plainte contre le Pr Raoult l’accusant d’utiliser sans preuves d’efficacité son fameux traitement à base d’hydroxychloroquine et d’azithromycine contre la Covid-19.

Alors que le combat fait rage contre l’hydroxychloroquine depuis plusieurs mois, et qu’une plainte vient d’être émise contre le Pr Raoult, on peut légitimement se poser la question de l’impartialité des membres de l’association Spilf (Société de pathologie infectieuse de langue française). En effet, de nombreux laboratoires pharmaceutiques ont financé la Spilf sur les 3 dernières années : l’association a reçu plus de 200.000 euros par an de dons sous forme de rémunérations, avantages ou conventions.

Spilf 3

Une déclaration d’intérêts que beaucoup de médias n’ont pas cru bon de rappeler. Toutes les données sont disponibles sur eurofordocs.fr. On note d’ailleurs une accélération des financements de la Spilf par les laboratoires pharmaceutiques : 858.000 euros de subventions en vingt ans dont 610.000 euros rien que sur les trois dernières années !

Spilf


◆ 80.000 euros donnés par Gilead en 2 ans, le fabricant du Remdesivir

Après vérification sur eurofordocs.fr, on découvre que Gilead fait partie des principaux donateurs. L’industriel a ainsi donné à la Spilf 40.000 euros en 2017 et 40.000 euros en 2018 pour deux conventions.

Spilf 3

Sachant que Gilead souhaite imposer le Remdesivir, principal et très coûteux concurrent de l’hydroxychloroquine, dans le traitement du Covid-19, l’information prend toute son importance au vu des enjeux financiers gigantesques que ce nouveau marché sanitaire permet. Rappelons également que la Commission européenne a signé le 29 juillet un contrat avec Gilead « pour garantir l’accès à des doses de traitement du Veklury, le nom commercial du Remdesivir ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents