Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’ONU déclare une nouvelle épidémie de polio au Soudan causée par un vaccin oral

Publié par wikistrike.com sur 16 Septembre 2020, 11:03am

Catégories : #Santé - psychologie

L’ONU déclare une nouvelle épidémie de polio au Soudan causée par un vaccin oral

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’une résurgence de polio au Soudan est liée à une épidémie en cours déclenchée par un vaccin au Tchad – une semaine après que l’agence sanitaire des Nations Unies a déclaré le continent africain exempt du virus de la polio sauvage.

 

Dans un communiqué cette semaine, l’OMS a déclaré que deux enfants au Soudan – l’un dans l’État du Darfour du Sud et l’autre dans l’État de Gedarif, près de la frontière avec l’Éthiopie et l’Érythrée – ont été paralysés en mars et avril.

Tous deux avaient été récemment vaccinés contre la polio. L’OMS a déclaré que les enquêtes initiales montrent que les cas sont liés à une flambée dérivée d’un vaccin au Tchad qui a été détectée pour la première fois l’année dernière et se propage maintenant au Tchad et au Cameroun.

«Il y a une circulation locale au Soudan et un partage continu de la transmission avec le Tchad», a déclaré l’agence des Nations Unies, ajoutant que le séquençage génétique avait confirmé de nombreuses introductions du virus au Soudan depuis le Tchad.

L’OMS a déclaré qu’elle avait trouvé onze autres cas de polio d’origine vaccinale au Soudan et que le virus avait également été identifié dans des échantillons de l’environnement. Il y a généralement beaucoup plus de cas non signalés pour chaque patient confirmé de poliomyélite. La maladie hautement infectieuse peut se propager rapidement par l’eau contaminée et frappe le plus souvent les enfants de moins de 5 ans.

Dans de rares cas, le virus de la polio vivant dans le vaccin oral peut muter sous une forme capable de déclencher de nouvelles épidémies.

La semaine dernière, l’OMS et ses partenaires ont déclaré que le continent africain était exempt du virus de la polio sauvage, le qualifiant de «journée incroyable et émouvante».

Lundi, l’OMS a averti que le risque de propagation de la polio, suite à la vaccination à travers l’Afrique centrale et la Corne de l’Afrique, était «élevé», notant les mouvements de population à grande échelle dans la région.

Plus d’une douzaine de pays africains luttent actuellement contre des épidémies de polio causées par le virus, notamment l’Angola, le Congo, le Nigeria et la Zambie.

Au milieu de la pandémie de coronavirus, bon nombre des campagnes de vaccination à grande échelle nécessaires pour éradiquer la polio ont été interrompues à travers l’Afrique et ailleurs, laissant des millions d’enfants vulnérables à l’infection.

En avril, l’OMS et ses partenaires ont recommandé à contrecœur un arrêt temporaire des campagnes de vaccination de masse contre la polio, reconnaissant que cette décision pourrait conduire à une résurgence de la maladie. En mai, ils ont signalé que 46 campagnes de vaccination des enfants contre la polio avaient été suspendues dans 38 pays, principalement en Afrique, en raison de la pandémie de coronavirus.

Certaines des campagnes ont récemment été relancées, mais les agents de santé doivent vacciner plus de 90% des enfants dans leurs efforts pour éradiquer la maladie paralysante.

Les responsables de la santé avaient initialement visé l’éradication de la polio d’ici 2000, date limite repoussée à plusieurs reprises et manquée. La polio sauvage reste endémique en Afghanistan et au Pakistan ; les deux pays ont également du mal à contenir les flambées de poliomyélite d’origine vaccinale.

Associated Press

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents