Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les 1% les plus riches du monde sont responsables de 15% de toutes les émissions de carbone depuis 25 ans

Publié par wikistrike.com sur 23 Septembre 2020, 06:43am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Les 1% les plus riches du monde sont responsables de 15% de toutes les émissions de carbone depuis 25 ans

par Alan Macleod

Si les dix pour cent les plus riches de la société continuent à vivre comme ils le font, le budget carbone mondial sera entièrement détruit d'ici 2033, même si toutes les autres émissions tombent à zéro.

Un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'organisation caritative internationale Oxfam met à nu les disparités massives en matière d'émissions de dioxyde de carbone entre l'élite riche du monde et le reste de la société. Intitulée "Confronting Carbon Inequality", l'étude révèle qu'au cours des 25 dernières années, les 1% les plus riches du monde sont responsables de 15% de toutes les émissions de carbone, soit plus du double des 50% les plus pauvres (plus de trois milliards de personnes).

Les neuf autres pour cent de la population qui composent le décile le plus riche ont consommé 37% des émissions de CO2 de l'humanité, ce qui signifie que les dix pour cent les plus riches - situés pour la plupart en Europe et en Amérique du Nord - sont responsables de la majeure partie du problème. Les 40% du milieu ont consommé les 41% restants. Cela signifie que les 1% les plus riches utilisent plus de 100 fois plus de dioxyde de carbone qu'une personne se situant dans la moitié inférieure de l'humanité.

Le système actuel, avertit le rapport, est totalement insoutenable si l'humanité veut éviter un réchauffement climatique catastrophique qui mettra au défi la société humaine organisée. Si la planète doit éviter une augmentation de la température de plus de 1,5 degré Celsius - l'objectif fixé par l'accord de Paris - nous devrons alors réduire radicalement notre empreinte carbone collective. Malheureusement, note Oxfam, les riches ont épuisé le reste de notre budget carbone à un rythme dangereusement rapide ; la consommation de carbone par habitant des riches du monde entier est 35 fois plus élevée que les objectifs fixés pour 2030 par l'accord de Paris.

Alors que la consommation d'énergie a chuté cette année pendant le confinement lié au COVID, si les dix pour cent les plus riches de la société continuent à vivre comme ils le font, le budget carbone mondial sera entièrement épuisé d'ici 2033, même si toutes les autres émissions des 90 pour cent les plus pauvres tombent à zéro.

"La surconsommation d'une minorité riche alimente la crise climatique, mais ce sont les communautés pauvres et les jeunes qui en paient le prix. Une telle inégalité extrême en matière de carbone est une conséquence directe de la poursuite par nos gouvernements, depuis des décennies, d'une croissance économique très inégale et à forte intensité de carbone", a déclaré Tim Gore, responsable de la politique climatique à Oxfam.

Alors que beaucoup en Occident repoussent toute action radicale sur le changement climatique en pointant du doigt les populations croissantes du Sud, appelant à un contrôle de la population plutôt qu'à des limites sur les émissions, la réalité est que les États-Unis ont environ 160 fois les émissions par habitant du Malawi ou de l'Ouganda, deux des populations qui croissent le plus rapidement au monde, ce qui signifie que la vie en Afrique est beaucoup plus durable qu'aux États-Unis.

Des incendies de forêt en Australie et dans l'ouest des États-Unis aux tornades dans le Midwest, les catastrophes climatiques ont fait la une des journaux en 2020, tout comme la pandémie de COVID-19. Le lien de cause à effet entre le changement climatique provoqué par l'homme et les phénomènes météorologiques extrêmes est bien établi. Pourtant, tant les médias que les politiciens continuent à éviter de discuter du problème. Si l'inégalité est un moteur du changement climatique, comme l'indique le rapport, alors 2020 n'est pas une bonne nouvelle. La classe des milliardaires du monde entier a ajouté près d'un billion de dollars à sa richesse pendant la pandémie, et les multinationales disposant de solides chaînes d'approvisionnement et de services de livraison prospèrent. D'autre part, les petites entreprises font faillite en masse. Les données de Yelp montrent que 60% des entreprises américaines qui ferment leurs portes pendant la période de confinement sont désormais fermées définitivement.

La part de loin la plus importante des émissions des personnes à hauts revenus provient des voyages, en particulier des vols, ce qui signifie que l'élite de la jet-set porte le poids de la responsabilité. M. Gore a laissé entendre qu'il était possible et nécessaire de s'attaquer ensemble à la crise climatique et à la crise des inégalités. "Les gouvernements doivent freiner les émissions des riches par le biais de taxes et d'interdictions sur le carbone des véhicules de luxe comme les SUV et les vols fréquents. Les revenus doivent être investis dans les services publics et les secteurs à faible émission de carbone pour créer des emplois et contribuer à mettre fin à la pauvreté", a-t-il déclaré.

Le rapport suggère également de mettre fin au droit des compagnies aériennes d'acheter du carburant hors taxe et d'investir massivement dans des projets d'infrastructures publiques, tels que les réseaux de transport public, qui permettraient aux particuliers de voyager de manière plus durable. Il a même suggéré d'interdire la publicité pour réduire la consommation d'articles inutiles.

En fin de compte, le rapport démontre que le fossé des revenus et des richesses entre les riches du monde et tous les autres est intrinsèquement non durable sur une planète aux ressources limitées. La question est maintenant de savoir si nous devons changer cela ou simplement regarder le monde brûler.

Photo du reportage | Des personnes visitent un jet privé au siège de Flexjet à Richmond Heights, OH, le 27 juin 2019. Michael Mcelroy | AP via Flexjet

Alan MacLeod est rédacteur po

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents