Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

«Cyber-sanglier»: un député LREM veut remplacer les animaux par des robots lors des chasses à courre

Publié par wikistrike.com sur 7 Octobre 2020, 16:45pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Insolite - étrange et bêtise humaine, #Politique intérieure

«Cyber-sanglier»: un député LREM veut remplacer les animaux par des robots lors des chasses à courre

Un «robot gibier» pour éviter la souffrance animale tout en gardant, d’une certaine manière, le plaisir de la vénerie pour les chasseurs, c’est l’idée d’un député de La République en Marche (LREM) qui a déposé un amendement en ce sens lundi.

Ce nouvel amendement surprend et provoque déjà des railleries, même dans son propre camp. Lundi 5 octobre, Damien Adam, député LREM de Seine-Maritime, a formulé une idée pour le moins originale afin d’«assurer la transition vers de nouvelles formes de chasse»: remplacer les animaux par des «robots gibiers» pour la chasse à courre.

«Le développement de cette innovation ermettrait, au lieu de chasser un vrai animal, de chasser un robot qui reproduirait et la forme et le comportement de l’animal chassé», explique-t-il dans sa proposition à l’Assemblée nationale.

Interrogé par le site 76actu, qui a repéré l’amendement, l’élu affirme avoir bien «conscience que ça fait “start-up nation”, caricature de marcheur macroniste», mais reste «persuadé» que sa proposition reste faisable et qu’il est nécessaire de trouver des alternatives. «Je comprends l’attrait de cette pratique: aller en forêt avec ses potes, c’est convivial, mais on peut adapter», argumente-t-il.

«La chasse n’est pas du Laser Quest»

La proposition sur les «robots gibiers» a été largement moquée cette semaine, en témoigne le tweet du député Les Républicains du Vaucluse, Julien Aubert. «La palme de l’idée la plus Terminator revient à Damien Adam, qui veut remplacer les animaux par des robots. Outre que la chasse n’est pas du Laser Quest, je frémis à l’idée qu’un lapin électrique ou un cyber-sanglier se perde dans les bois sous la pluie!».

«Quand je pense qu’on envoie des députés à l’Assemblée nationale pour dire des conneries pareilles», a réagi auprès de France 3 Alain Durand, président de la fédération de chasse de Seine-Maritime. «Il n'a certainement jamais participé à une chasse à courre», ajoute-t-il.

«Ce n'est pas loufoque, c'est insultant et méprisant pour ce que représente la chasse. Bientôt, ils vont nous proposer d'avoir des relations sexuelles avec des robots!», a commenté pour Le Parisien le député LREM de l’Aude, Alain Perea, fervent défenseur de la chasse.

Damien Adam, avec ses trois cosignataires, devait défendre cet amendement jeudi 8 octobre devant l’Assemblée nationale, lequel a toutefois été jugé «irrecevable». S’il regrette que le débat n’ait pas lieu, l’élu admet que le texte n’avait quasiment aucune chance d’être adopté.

sourire 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents