Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les orbites de comètes suggèrent qu’il y aurait un second plan d’alignement pour le système solaire

Publié par wikistrike.com sur 6 Octobre 2020, 09:34am

Catégories : #Astronomie - Espace

Les orbites de comètes suggèrent qu’il y aurait un second plan d’alignement pour le système solaire

ne nouvelle étude sur l’orbite des comètes suggère que le plan écliptique, où se trouve l’orbite de la Terre, n’est peut-être pas le seul alignement majeur du système solaire. En suivant le point où les comètes à longue période (période orbitale supérieure à 200 ans) sont les plus éloignées du Soleil, Arika Higuchi, professeur assistant de l’University of Occupational and Environmental Health au Japon, a montré qu’il pourrait y avoir un deuxième ”plan d’alignement de l’écliptique vide”.

Image d’entête : diagramme du plan écliptique et de l’écliptique vide (proposé dans cette nouvelle étude) indiquant que les aphélies (à leur plus grande distance du Soleil) des comètes à longue période (période orbitale) se concentrent préférentiellement autour de ces deux plans. (NAOJ)

Si vous regardez une carte du système solaire, l’un des faits les plus évidents est que presque tout ce qui s’y trouve est plus ou moins dans le plan de l’écliptique, qui est le plan formé par l’orbite de la Terre. Les autres planètes, les astéroïdes et tout le reste, sauf les comètes, ont des orbites qui se situent à quelques degrés près de ce plan.

Le plan de l’orbite terrestre projeté dans toutes les directions forme le plan de référence connu sous le nom d’écliptique. (Wikimédia)

Earths_orbit_and_ecliptic

Vue latérale du plan de l’écliptique. (Todd K. Timberlake/ Wikimédia)

Ecliptic_plane_side_view

La raison en est que le système solaire s’est formé comme un disque plat de gaz et de poussière cosmique tournant autour d’un renflement qui est devenu le Soleil. Dans ce disque, les débris se sont également rassemblés pour former les planètes et le reste. Même les comètes se sont formées de cette manière, bien que l’interaction des différents champs gravitationnels planétaires ait dispersé leurs orbites à des angles obliques. L’aphélie, ou l’endroit où elles sont le plus éloignées du Soleil, a cependant tendance à rester dans l’écliptique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents