Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

10% des internements en psychiatrie se font sans consentement

Publié par wikistrike.com sur 12 Août 2013, 14:41pm

Catégories : #Santé - psychologie

 

10% des internements en psychiatrie se font sans consentement


 

psychiatrie-horreur.jpg Alors que le meurtrier présumé d'un étudiant à Marseille a été placé ce week-end sous contrainte en milieu médical, faisons le point sur cette procédure.

• Qu'est-ce qu'une admission en soins sans consentement?

Une personne qui refuse son placement en unité psychiatrique peut être hospitalisée sans son consentement si son état impose des soins immédiats, ou si son état lui interdit de donner son consentement aux soins dont il a besoin.

Dans le cas d'une hospitalisation à la demande d'un tiers, ce dernier doit fournir une demande d'admission, datée et signée par ses soins. Deux certificats médicaux de moins de 15 jours sont nécessaires, établis par deux médecins distincts, qui ne peuvent être parents ou alliés au 4e degré, ni entre eux, ni avec le directeur du centre de soins, ni avec l'auteur de la demande de tiers, ni avec la personne hospitalisée. Le premier certificat doit être établi par le médecin appelé par les proches de la personne à hospitaliser. Il ne doit pas exercer dans l'établissement où sera placé le patient. Le deuxième certificat doit être établi par le médecin qui lui exerce dans l'établissement. Celui-ci doit confirmer le premier certificat. En cas de «péril imminent», exceptionnellement, le patient pourra être hospitalisé uniquement avec un seul certificat.

En cas d'hospitalisation d'office, la procédure et les pièces demandées sont peu ou prou les mêmes que pour une hospitalisation à la demande d'un tiers. À la différence près que l'hospitalisation d'office est une hospitalisation administrative, à la demande des autorités, et qui requiert pour ce faire un arrêté préfectoral. Cet arrêté doit être motivé et se fonder sur «une enquête du maire ou des services de police notant les témoignages recueillis et les faits démontrant le trouble mental et le caractère dangereux des actions».

• Les chiffres

Selon un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales de mai 2005, quelque 70.000 personnes sont hospitalisées sous contrainte chaque année. Ce type d'hospitalisation ne représente toutefois qu'un peu plus de 10% du total des internements en psychiatrie en France. Les hospitalisations à la demande d'un tiers sont largement majoritaires par rapport à celles demandées par les autorités.

• Qui sont les personnes concernées?

Les patients concernés souffrent la plupart du temps de psychoses - comme la schizophrénie -, de délires paranoïaques ou encore de dépressions sévères. Ces différents troubles peuvent les amener à avoir des comportements dangereux pour eux-mêmes et/ou pour les autres.

 

Les personnes sans domicile fixe (SDF) sont parmi les premières touchées par ces troubles de la personnalité. Environ 30 à 50% des SDF sont atteints de très graves maladies psychiques: schizophrénie ou troubles bipolaires sévères. Les faits d'être livré à soi-même, sans soins et désocialisé, ou encore d'être atteint d'alcoolisme et de toxicomanie, multiplient par huit le risque de délinquance et de criminalité.

 

Source

Commenter cet article

Arlette 14/08/2013 12:06


Ce sont des gens qui ne m'intéressent guère. Selon mes Lectures, vous appelez DIX psy. à témoigner et chacun a un autre Avis, un
autre diagnostic. De but en blanc, on ne peut pas connaître une personnalité dans tous ses rouages et ses réactions. Personnellement, j'avais été interrogée,  par un interne !
Et je lui avais dit : que je ne veux pas me marier avant 50 ans ! et je ne veux pas d'enfant ! Et déjà j'avais l'étiquette au dos : "pas tout à fait normale". Et le médecin du
travail m'avait écrit un mot : Il me semble qu'elle est tout à fait normale ! Vous allez chez le chef du Service pour la signature ! J'avais eu la signature qu'il m'avait fallue en
Automne 1972 ! Un autre avait osé dire : Et vous trouvez cela normal, d'aller en vacances avec un homme COMME FRERE et SOEUR en 1978 ! J'ai répondu :
OUI ! Ces gens PSY, qui jugent les autres, faudrait d'abord les cataloguer eux-mêmes ! Certains divorcent et plusieurs
fois !  En Oct. 1976 le plus intelligent d'entre-eux (Prof. déjà décédé) me l'avait dit : "AIDE-TOI, le Ciel T'AIDERA" ! En 2 minutes de présence, à
la complète inconnue que j'avais été, il a sorti une Vérité PREMIERE que personne ne savait à part MOI ! Comme une cartomancienne, il m'avait plu !  Il m'avait
envoyée paître ! Là, aurait été toute la source, question  "résoudre mes problèmes de l'époque" ! (QUI N'EXISTENT PLUS) !  Chacun fait comme
il veut : SURTOUT sans nuire à autrui et il n'y a jamais de problème entre les gens.


 

Laurent Franssen 14/08/2013 11:08


" délires
paranoïaques ou encore de dépressions sévères "

Au vu de l'actu c'est plutot un signe de " bonne santé mentale " a comprendre en tant que " réaction normale et saine " . 

Laurent Franssen 14/08/2013 11:07


700.000 internés ?
et - de 70.000.000 d'habitants (65 millions +-)

Ca fait genre + de 1% de félés ..! 
Vous etes conscient que ce n'est pas " normal " ? 

Arlette 12/08/2013 21:06


Henri LABORIT,Mon Oncle d'Amérique - 1/6
http://www.youtube.com/watch?v=F4VEgadUAcA&feature=share&list=PL5F3C6A2397A87404 


LACAN –
JUNG – ONFRAY – des noms connus !  


Emmanuelle LABORIT, Directrice d'International Visual Théâtre, soutient     http://youtu.be/CO8UfYZsTik


Des animaux et des
signes par Emmanuelle LABORIT :


http://youtu.be/VCnoFSoX6tk

Arlette 12/08/2013 20:21


Outre le placement judiciaire, il existe le placement familial. Une personne peut être mise en internement si la famille le décide, et AUCUN JUGE N'Y TROUVERA A REDIRE...  Bref, les
lois permettent à certains de se débarrasser de ceux qui les gênent... 


Commentaire n°2 posté par Franck aujourd'hui à 17h22


L'euthanasie permettra à des membres de la famille de se débarrasser de gênants... FOU = signifie Psychotique : = Henri LABORIT 1951 -
découvert les neuroleptiques. Il avait une nièce Emmanuelle LABORIT, sourde et muette de naissance, qui a fait du cinéma.


Les neuroleptiques sont toujours à prendre avec des antiparkinsoniens de synthèse (ARTANE).


 

Paul 12/08/2013 18:16


On a enterré ma belle-mère hier, ça c'est très mal passé, elle gueulait...

Franck 12/08/2013 17:22


Outre le placement judiciaire, il existe le placement familial. Une personne peut etre mise en internement si la famille le decide, et AUCUN JUGE N'Y TROUVERA A REDIRE...


Bref, les lois permettent a certains de se debarrasser de ceux qui les genent...

Archives

Articles récents