Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

10 vérités politiquement incorrectes sur la nature humaine

Publié par wikistrike.com sur 24 Juillet 2013, 00:10am

Catégories : #Santé - psychologie

10 vérités politiquement incorrectes sur la nature humaine


 

 

 

hugh_hefner2.jpgLe comportement humain est basé sur les expériences, l’environnement, l’évolution, mais surtout, le sexe. Et selon les psychologues Alan Miller et Satoshi Kanazawa, ces instincts ne sont pas politiquement corrects. Psychology today s’est inspiré de leur ouvrage de 2007, « why beautiful people have more daughters » pour en faire une synthèse. Voici quelques points clés de ce livre :

1. Les hommes préfèrent les femmes blondes avec une grosse poitrine et des yeux bleus

Les cheveux longs et blonds, une silhouette mince, des yeux bleus, et un décolleté avantageux sont la combinaison gagnante, selon les psychologues. Tous sont symboles de jeunesse, et donc, de fertilité. Les cheveux blonds ont tendance à foncer avec l’âge. Les femmes minces avec des hanches larges sont attirantes parce que ces rondeurs témoignent de la présence des hormones essentielles à la reproduction. Avec le vieillissement, la poitrine tombe, ce qui est plus évident sur les grosses poitrines que sur les poitrines plus menues. Quant aux yeux bleus, ils ont à voir avec la dilatation de la pupille, signe d’intérêt et de séduction. Or, sur les yeux clairs, une pupille dilatée est plus visible.

Les psychologues expliquent que cet attrait fonctionne même lorsque les objets du désir sont des faux (cheveux décolorés, implants mammaires). Les hommes ne peuvent pas résister à ces signaux, c’est dans leurs gènes…

2. Les gens ne sont pas censés être monogames

Tout au long de l’histoire, les hommes ont été polygames, pour des raisons de survie de l’espèce. Si un homme a plusieurs femmes, ses concurrents, les autres hommes, auront un choix plus restreint pour la reproduction. Dans lessociétés très inégales, les femmes s’attachaient aux hommes les plus riches pour survivre.

3. Les hommes profitent de la monogamie. Les femmes profitent de la polygamie

Lorsque les hommes riches sont polygames, plusieurs femmes en profitent (et une majorité d’hommes restent seuls). Quand ils sont monogames, plus de femmes se retrouvent avec des hommes pauvres. Cependant, une femme qui dispose de son propre argent ou peut sans problème assumer une polyandrie (plusieurs maris) peut échapper à ces principes.

4. Pourquoi les responsables d’attentats suicide sont surtout des Musulmans

Lorsqu’ils sont guidés par leur foi, les responsables d’attentats suicide sont presque tous des Musulmans, selon le sociologue Diego Gambetta de l’université d’Oxford. Et encore une fois, c’est en rapport avec le sexe, ou plutôt, cette fois-ci, avec le manque de sexe. Car l’Islam est une religion tolérante avec la polygamie, donc seuls les hommes les plus riches ont des femmes. « A travers toutes les sociétés, la polygamie rend les hommes violents, augmente les crimes tels que le meurtre et le viol, même après le contrôle de facteurs tels que le développement économique, l’inégalité économique, la densité de la population, le niveau de démocratie, et les facteurs politiques dans la régions ».

« L’autre ingrédient clé est la promesse des 72 vierges qui attendent au paradis pour tout martyr de l’Islam. Et presque tous les responsables d’attentats suicide sont des célibataires. »

5. Les mariages qui produisent des fils sont plus susceptibles de durer

La séduction de l’homme repose sur sa richesse, son statut, son pouvoir, tandis que celle de la femme repose sur sa jeunesse et son charme physique. L’homme peut contrôler la richesse, mais il ne peut pas contrôler l’apparence. Inconsciemment, les hommes ressentent qu’ils ne peuvent pas grand-chose pour leurs filles, et que leur fils ont davantage besoin de leur aide. Dans un foyer où il n’y a pas de fille, l’homme se sentira plus inutile et sera plus enclin à partir et à demander le divorce.

6. Les belles gens ont des filles

Le ratio de naissance des garçons et des filles est respectivement de 100 et 105 (il y a plus de chances que ce soit une fille). Mais les choses ne sont pas aussi simples. En pratique, la sélection naturelle provoque plus de naissances de garçons dans les familles riches, et plus de naissances de filles dans les familles pauvres. (le mécanisme à l’œuvre dans ce fait n’est pas encore expliqué.)

Et il semble que l’hypothèse de Trivers-Willard, selon laquelle les gens transmettent leurs meilleurs attraits physiques à leurs enfants semble se vérifier. « Dans les études, les Américains notés "très séduisants" ont 56% de chance d’avoir une fille comme premier enfant, comparé à 48% pour les autres », selon l’enquête de Miller et Kanazawa.

7. Les criminels et les génies sont similaires

Les scientifiques ont identifié une courbe de la productivité, qui s’applique à ces deux catégories selon le même schéma : ils réalisent beaucoup de choses lorsqu’ils sont plus jeunes, puis ils décroissent leur activité qui atteint ensuite un plateau après la trentaine. Bill Gates, par exemple, a formé Microsoft lorsqu’il était jeune. Depuis, il n’a plus rien réalisé de vraiment bouleversant. Paul McCartney a écrit ses meilleures chansons dans sa jeunesse. Il chante et écrit toujours ses chansons, mais elles sont loin de rencontrer le succès de celles de ses vingt ans. De même, les voleurs commettent la plupart de leurs forfaits dans leur jeunesse, notamment dans l’adolescence. A partir de la vingtaine, la prévalence du vol décroit, pour devenir faible après la trentaine.

Crimes et génie sont l’expression des désirs de compétition des hommes, dont la fonction ultime est de focaliser l’intérêt des femmes pour avoir accès à la reproduction. « les hommes ont bâti (et détruit) la civilisation pour impressionner les femmes, pour qu’elles puissent dire oui [pour avoir des relations sexuelles avec eux]. »

8. Les crises du milieu de vie sont le résultat de la ménopause

« Lorsqu’un homme s’achète une voiture de sport rouge vif, ce n’est pas pour essayer de regagner sa jeunesse ; il essaye d’attirer des jeunes femmes pour remplacer sa femme ménopausée [qui n’est plus fertile] en proclamant son panache et son argent », explique l’étude.

9. Il est normal pour les hommes dominants de tout risquer pour des maitresses

Les hommes se battent pour conquérir le pouvoir consciemment ou inconsciemment pour avoir accès à la reproduction avec un plus grand nombre de femmes. L’infidélité de figures telles que Bill Clinton ou Tiger Woods s’expliquent donc… naturellement. « demander pourquoi le Président des Etats Unis voulait avoir une relation sexuelle avec une jeune femme est comme demander pourquoi une personne qui a travaillé très dur pour gagner une grosse somme d’argent voudrait le dépenser », écrivent les auteurs.

10. Les hommes qui harcèlent les femmes ne sont pas sexistes

 

Le harcèlement proviendrait d’une stratégie d’accouplement non sexiste. « L’abus, l’intimidation, et l’avilissement font partie du répertoire masculin des tactiques employées dans les situations de concurrence. Avant que les femmes n’entrent sur le marché du travail, les hommes se harcelaient mutuellement. En d’autres termes, les hommes ne traitent pas les femmes différemment des hommes » (ils appliquent aux femmes au travail les mêmes méthodes qu’ils appliquent aux hommes avec lesquels ils sont en compétition, mais pour un autre but : avoir des relations sexuelles).

 

Source

Archives

Articles récents