Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

100 000 postes ont disparu en France en 2012 !

Publié par wikistrike.com sur 13 Mars 2013, 10:35am

Catégories : #Economie

100 000 postes ont disparu en France en 2012 ! Et le pire est à venir...

 

 

 

images--9-.jpgPrès de 100’000 emplois ont été rayés de la carte en France en 2012 dans les secteurs marchands, notamment dans l’intérim (-61’000), selon des données définitives – bien plus sombres que les provisoires – publiées mercredi par l’Insee.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a revu à la baisse l’estimation publiée mi-février: l’économie française a détruit in fine 44’600 postes au quatrième trimestre 2012, et 46’000 au 3e trimestre. Le nombre total d’emplois disparus atteint ainsi 99’500 pour l’année (-0,6% par rapport à 2011), contre 66’800 annoncés dans un premier temps.

L’intérim, réputé précurseur des évolutions du marché de l’emploi, a perdu à lui seul 61’000 postes en 2012, soit 10,7% de ses effectifs. Les intérimaires, comptabilisés dans le tertiaire, quel que soit le secteur dans lequel ils effectuent leur mission, tirent à la baisse les chiffres de l’emploi pour ce secteur des services (56’200 postes détruits pour le tertiaire en un an, soit -0,5%).

Il faudrait 30’000 postes

Sur un an, l’industrie est aussi durement touchée, avec 29’400 emplois supprimés (soit -0,9% par rapport à fin 2011). Du côté de la construction, le solde est aussi négatif pour 2012 (-13’800 postes, soit -1%). En revanche, sur un an, les secteurs non-marchands ont créé 22’000 emplois l’année dernière.

Le nombre total d’emplois salariés dans le secteur marchand atteignait ainsi 15,96 millions fin 2012. Après la reprise observée en 2010, la France a recommencé à détruire des emplois au dernier trimestre 2011, malgré un court répit début 2012. Pour espérer stabiliser le chômage, il faudrait que l’économie crée 30’000 à 40’000 postes chaque trimestre, selon les économistes.

Pour le 21e mois consécutif, la liste des inscrits à Pôle emploi s’est encore allongée en janvier, où 43’900 chômeurs sans activité supplémentaires ont été recensés, dont 21’100 en raison d’un « effet statistique » exceptionnel, portant leur nombre à 3,169 millions, proche du record de 1997 (3,19 millions).

Afp

Commenter cet article

Archives

Articles récents