Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Dans les pays du G20, 20 millions d'emplois ont disparu depuis le début de la crise financière

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 26 Septembre 2011, 18:29pm

Catégories : #Economie

Les calculs de court terme sont souvent le fait de mauvais stratèges

 


Un rapport vient d’être publié par l’Organisation internationale du Travail (OIT), réalisé conjointement avec l’OCDE. Il fut préparé à la demande de la présidence du G20 en vue de la réunion des ministres du Travail et de l’Emploi, qui a lieu à Paris, les 26 et 27 septembre.

Constat d’importance : le rapport signale l’évaporation de 20 millions d’emplois dans les pays du G20 depuis le début de la crise financière en 2008« A ce rythme, il serait impossible de rattraper un tel retard à court terme, ce qui pourrait se concrétiser par un manque de 40 millions d’emplois dans les pays du G20 l’an prochain », lit-on dans le rapport.

Face à un constat aussi terrible, la solution est toute trouvée ! Pour Juan Somavia, directeur général de l’OIT :« Nous devons endiguer le ralentissement de la croissance de l’emploi et combler les emplois perdus. C’est maintenant qu’il faut agir ». « La création d’emploi doit devenir la première priorité macroéconomique », a-t-il ajouté. C’est bien là le refrain de la classe politique au pouvoir, ici ou là. En réalité,ces dirigeants politiques n’ont jamais cessé de frayer avec les affameurs des peuples. Cela ne date pas d’aujourd’hui : il suffit de revoir le film Le Président, avec Jean Gabin, et écouter sa tirade légendaire à l’Assemblée nationale. Rien n’a changé.

Où sont les règles nécessaires pour torpiller la spéculation ? Rien n’a été fait pour empêcher les spéculateurs de couler entreprises, monnaies et Etats. Certaines de nos sources sont très explicites, et ce avant même que nous annoncions la débâcle des valeurs bancaires : « Il existe une volonté politique de laisser les choses aller à leur terme ». Ces confidences sont d’une gravité extrême et nous ne pouvons que mesurer de leur justesse au fur et à mesure que les semaines se suivent. Mais attention, qu’est-ce que ce terme ? Un Jacques Attali parle de révolution. C’est un mot comme un autre, mais mesure t-on bien ce que cela signifie ? On se rend bien compte, en les écoutant, que ces mondialistes ont déjà préparé leur scénario. Même les politiciens se préparent pour leurs petites élections, sans bien comprendre que la Haute Finance a  besoin de bouc-émissaires à un certain moment pour continuer à rester dans l’ombre. Or le rapport de l’OCDE annonce un problème majeur : des millions de chômeurs dans les prochains mois, en pleine période d’élections ! Un Poutine, lui, n’a rien à craindre, car il est à la fois dirigeant et membre du bloc de commandement de l’Est. Tel n’est pas le cas des pingouins qui nous dirigent. Eux ne sont que des pions, ballottés au gré des scandales habilement mis en scène par ceux qui aiment reprendre le rôle d’Edmond Dantès…

Source : L.I.E.S.I

Archives

Articles récents