Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

24 centrales nucléaires exposées à un risque de tsunami dans le monde

Publié par wikistrike.com sur 29 Septembre 2012, 10:12am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

24 centrales nucléaires exposées à un risque de tsunami dans le monde

 

une-centrale-nucleaire_53798_w460.jpgDes chercheurs espagnols ont cherché à déterminer quelles autres centrales que Fukushima couraient le risque d’être victimes d’un tsunami dans le monde. Au final, pas moins de 24 centrales comprenant 74 réacteurs nucléaires sont implantées dans des zones "potentiellement dangereuses".

Après la catastrophe nucléaire de Fukushima provoquée par le tsunami qui a dévasté le nord-est du Japon le 11 mars 2011, des chercheurs espagnols ont cherché à déterminer quelles autres centrales couraient le même risque dans le monde. Au final, ils ont établi que pas moins de 24 centrales comprenant 74 réacteurs nucléaires sont implantées dans des zones "potentiellement dangereuses" vis à vis des tsunamis. Dans l’étude publiée dans la revue Natural Hazards, les chercheurs répertorient ainsi successivement : 13 centrales en activité (29 réacteurs), quatre en cours d’extension (20 réacteurs et neuf en attente) et sept centrales en cours de construction (16 réacteurs).

Pour arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont utilisé des données historiques, archéologiques et géologiques ainsi que des relevés de mesures permettant d’établir les risques de tsunamis. "Il s’agit de la première vision de la distribution mondiale des réacteurs de centrales nucléaires civiles situées sur une côte et exposées aux tsunamis", indique José Manuel Rodríguez-Llanes, coauteur de l’étude au Centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres (CRED). Les zones géographiques côtières concernées sont très nombreuses. L’ouest du continent américain, la côte atlantique de l’Espagne, du Portugal et de l’Afrique du nord, l’est de la Méditerranée, certaines partie de l’Océanie et, surtout, le sud et le sud-est de l’Asie. La Chine se trouve particulièrement exposée avec sa très forte expansion nucléaire actuelle. Pas moins de 27 des 54 réacteurs en cours de construction dans le monde s’y trouvent.

"Le fait le plus important est que 19 réacteurs, dont deux à Taiwan, sur les 27 en construction en Chine sont dans des zones dangereuses", soulignent les auteurs. Au Japon également, les chercheurs ont identifié 19 réacteurs à risque, dont l’un est en cours de construction. La Corée du sud de son coté est en train d’étendre deux centrales à risque avec cinq réacteurs. Deux réacteurs en Inde et un au Pakistan pourraient également subir des tsunamis, rapporte le blog Globule et télescope.

Des analyses pour prendre en compte le risque

Joaquín Rodríguez-Vidal, auteur principal et chercheur au département de paléontologie et de géodynamique de l’université de Huelva, souligne : "les implications des choix d’implantation des centrales nucléaires ne concernent pas uniquement les Etats qui les font mais également ceux qui pourraient être touchés par les fuites radioactives". Or, malgré plusieurs catastrophes, certaines régions n'ont toujours pas pris de décisions dans ce domaine.

Au vu du résultat obtenu, les auteurs de l'étude recommandent donc de réaliser des analyses locales prenant en compte le risque de séisme et celui de tsunami dans le but de déterminer l’adaptation nécessaire des centrales mentionnées dans leurs travaux.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

Archives

Articles récents