Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

A l’écoute : à quoi ressemble notre voix, entre autres, sur Mars, Vénus et Titan ?

Publié par wikistrike.com sur 4 Avril 2012, 11:46am

Catégories : #Astronomie - Espace

A l’écoute : à quoi ressemble notre voix, entre autres, sur Mars, Vénus et Titan ?


Vue-hémisphérique-Venus

Les voyageurs, vers d’autres corps célestes de notre système solaire, iraient à la découverte de sites et de sons surprenants. Mais tandis que les sites ont bien été documentés, notamment par l’utilisation de sondes robotiques, nous sommes encore tout à fait ignorants de ce à quoi les sons pourraient ressembler sur d’autres planètes.

Maintenant, une équipe de l’Université de Southampton en Angleterre a utilisé sa connaissance des propriétés acoustiques pour simuler les sons d’autres mondes. Des bruits familiers, dont certains tout à fait étrangers, représentant la riche diversité acoustique dans notre système solaire. La plupart sont désormais utilisés pour le planétarium de l’Intech en Angleterre.

Plusieurs tentatives antérieures ont été réalisées pour capter des sons réels d’autres planètes. La sonde Mars Polar Lander de la NASA, lancée en 1999, portait un micro qui était destiné à produire les premiers sons enregistrés d’un autre monde. Malheureusement, l’atterrisseur a perdu le contact peu de temps après être entré dans l’atmosphère martienne et l’on suppose qu’il s’est écrasé sur la surface de la planète rouge.

La sonde spatiale Huygens de l’Agence spatiale européenne, qui a atterri sur la surface de la lune de Saturne, Titan, en 2005, portait un microphone. Mais Huygens, avec sa bande passante limitée de données, n’a pas pu envoyer son enregistrement directement vers la Terre. Au lieu de cela, l’instrument a détecté le son de l’entrée de la sonde sur Titan et a signalé les propriétés acoustiques de l’atmosphère de la lune.

Grâce à données, les sons simulés ci-dessous peuvent aider à vous transporter dans un autre monde.

Le bruit de l’eau sur Terre et du méthane sur Titan :

Titan est le seul autre monde que la Terre où nous savons que de grandes quantités de liquides circulent librement sur ​​la surface. Alors que la température de congélation de la lune signifie que les flux de Titan sont constitués de méthane et d’éthane liquides plutôt que d’eau, ils devraient produire des caractéristiques similaires à celles de la Terre, comme les lacs, rivières et cascades.

Ces sons comparent une chute d’eau sur la Terre à une chute de méthane simulée sur Titan.

Cascade d’eau sur Terre :

Cascade de méthane sur Titan :

Amerrissage sur Titan :

titan_lac 

Ci-dessus : représentation artistique (NASA) d’un grand lac sur Titan, comme on le voit à partir de la surface. Le paysage est à la fois exotique et familier: les ondes pacifiques de rodage à la revanche du littoral avec un ciel étrangement colorée éclairée par les anneaux brillants et le corps de Saturne.

 

 

Parce qu’il a de grandes masses de liquide ouvert, les chercheurs envisagent d’envoyer une sonde flottante sur Titan. Quand elle frappe le lac de méthane / éthane, cette sonde hypothétique produirait des sons intéressants.

Un amerrissage sur la Terre semble familier, un peu comme un plongeon en boule dans une piscine. En revanche, l’amerrissage sur Titan semble tout à fait étrange et étranger.

Amerrissage Terre :

Amerrissage Titan :

 

 

 

 

Notre voix sur Mars, Vénus et Titan :

Votre Guru n’a pas d’exemple à vous proposez pour notre voix sur Vénus, mais son atmosphère est beaucoup plus dense que la nôtre, de sorte que les accords vocaux vibrent plus lentement là-bas, donnant une voix plus dans les basses, à l’opposé de ce qui se passe lorsque vous inspirez de l’hélium. La vitesse du son, cependant, est beaucoup plus rapide sur Vénus, qu’elle est ici selon le professeur en acoustique Tim Leighton, de l’université du Southampton. Il dit que cela peut nous tromper dans notre évaluation de la taille du parleur :

Cette façon dont le cerveau interprète la taille de l’émetteur (sans doute un trait de l’évolution qui a permis à nos ancêtres de savoir si un appel d’animaux dans la nuit ressemblait à quelque chose d’assez petit à manger ou si gros qu’il en était dangereux).

Ci-dessous , la comparaison d’une personne qui lit la comptine anglaise "Mary Had Little Lamb” :

Mary had a little lamb, 
whose fleece was white as snow. 
And everywhere that Mary went, 
the lamb was sure to go.

sur des mondes différents produisant des sons extrêmement différents. La voix terrienne semble plus proche de la lune de Saturne, Titan, qui possède une atmosphère comparable à la nôtre. La mince atmosphère martienne, en revanche, produit des sons qui semblent venir de loin.

Sur Terre : 
Sur Titan :
Sur Mars : 

 

Le son d’une tornade sur Mars :

Voilà qui complètera parfaitement ma récente description de cette image, d’un grand tourbillon de poussière sur la planète rouge.

Une tornade sur Mars :

L’annonce sur le site de l’université de Southampton (Angleterre) : The sounds of Mars and Venus are revealed for the first time. Image NASA.

Ah ! Vous pouvez aussi écoutez le bruit d’une éruption solaire.

 

Source:Gurumed

Archives

Articles récents