À la fin du siècle, 500 à 600 lacs en plus en Suisse

 

media_xll_5156872.jpgD'ici la fin du siècle, entre 500 et 600 nouveaux lacs de montagne devraient se former en Suisse en raison de la fonte des glaciers, indique une étude du Programme national de recherche. Chaque année, les glaciers alpins fondent, perdant 2 à 3% de leur surface.

Des chercheurs ont évalué ces changements en prenant l'exemple du lac du Trift (BE). Ce lac est apparu il y a une dizaine d'années dans le Gadmental (BE), rendant difficile l'accès à la cabane du Trift. D'obstacle, il s'est transformé en attraction touristique grâce à un pont suspendu construit par les autorités locales, explique jeudi le Fonds national suisse (FNS) dans un communiqué.

En plus de l'attractivité touristique, des chercheurs des universités de Berne, de Zurich et de l'EPFL ont étudié cette transformation du paysage alpin sous l'angle de la production hydro-électrique et des dangers naturels.

La construction d'un barrage au niveau du verrou glaciaire permettrait ainsi la production d'énergie. Une digue permettrait également de protéger des crues les populations situées en aval du lac du Trift, remarquent les chercheurs dans leur étude "Gestion durable de l'eau".

Les pentes libérées par le recul du glacier "pourraient produire des éboulements susceptibles de produire un raz-de-marée", redoute le FNS.

Les chercheurs recommandent donc une étude intégrant les différents lacs, présents et futurs. Cela afin d'utiliser "intelligemment et durablement ce nouveau paysage des lacs alpins, notamment dans le processus de renouvellement des concessions des barrages".

Tag(s) : #Terre et climat
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog