Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

A Paris, 10 000 éteignoirs pour 315 tonnes de mégots

Publié par wikistrike.com sur 17 Novembre 2012, 14:20pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

A Paris, 10 000 éteignoirs pour 315 tonnes de mégots

Le geste va coûter cher : 35 euros aujourd’hui, 68 euros demain. La municipalité parisienne part en guerre contre les fumeurs indélicats qui jettent leur cigarette par terre et maculent les trottoirs de leurs mégots. On ne connaît pas les méthodes de comptage, mais chaque année, selon l’équipe de Bertrand Delanoë, 315 tonnes de mégots seraient abandonnées à Paris. Dans toute la France, 30 milliards de cigarettes seraient écrasées sur la voie publique, sur les plages ou dans la nature. Une plaie, car les filtres ne sont pas biodégradables et mettent des années à disparaître.

 


« CORBEILLES DE RUE » ÉQUIPÉES


La verbalisation est déjà possible, au titre des infractions à la propreté, mais jusqu’à présent la municipalité a fait preuve d’ « indulgence ». Cette période de tolérance est révolue. D’ici à la fin de l’année, 10 000 éteignoirs seront installés au-dessus des poubelles, ainsi que des panneaux de signalisation. Puis, à partir du début de l’année 2013, Paris s’équipera de nouvelles « corbeilles de rue » – terme chic pour désigner des poubelles – avec éteignoir intégré. 30 000 corbeilles devront à terme remplacer les anciens modèles.
Pour se doter d’une arme vraiment dissuasive et changer les comportements des fumeurs, Bertrand Delanoë a écrit, mercredi 14 septembre, au ministre de l’intérieur, Manuel Valls, pour lui demander de relever l’amende des infractions à la propreté à 68 euros. Les mégots, les jets de papier gras, les déjections canines, l’urine sur la voie publique seront concernés. Les élus font valoir que la répression a obligé les propriétaires de chiens à se montrer plus respectueux de la voie publique.
Au début du mois, la première adjointe, Anne Hidalgo, avait lancé, avec Serge Orru, ex-directeur de WWF, un appel à plus de civisme de la part des fumeurs, et à plus de responsabilité de la part des fabricants, demandant à ces derniers d’installer « des cendriers fixes, sans sigles, dans les villes, et de procéder à leur ramassage ». « Les entreprises de tabac doivent être responsables de leurs déchets », estiment les deux signataires.


À ROME, SUS AUX SANDWICHES !


La pollution des mégots n’est pas seulement visuelle. Des millions de filtres, emportés lors du nettoyage des rues ou d’épisodes pluvieux, finissent dans les égouts, s’entassent et polluent l’eau et les réseaux d’assainissement par les nombreuses substances toxiques qu’ils contiennent, tels la nicotine, les phénols et les métaux lourds. Les fumeurs parisiens pourront toujours se munir de cendriers de poche et se consoler en se comparant à d’autres habitants.
A New York, la cigarette est désormais bannie des plages, des parcs et des aires de jeux. A Singapour, les autorités ont interdit le chewing-gum, autre plaie du bitume. Rome, qui l’avait imitée en 2011, vient de proscrire le sandwich dans les rues du centre historique de la ville !

 

source . Le Monde

Commenter cet article

Jean Yves 17/11/2012 15:44


La plus grande pollution sur le plan de l'hygiène c'est les merdes de chiens sur les trottoirs !


La ville qui battait tous les records en france il y a 30 ans, c'était Menton peuplée à 70 % de retraités avec chiens. Tous les quelques mètres, c'était le porte bonheur. J'espère qu'aujourd'hui
le problème a été règlé, mais pas sur.  C'est un véritable fléau en france.

Archives

Articles récents