Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Accident à la centrale nucléaire de Flamanville : des témoignages qui font froid dans le dos

Publié par wikistrike.com sur 31 Octobre 2012, 15:15pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Accident à la centrale nucléaire de Flamanville : des témoignages qui font froid dans le dos 

 

091104172157.jpg

Fédération Anti-nucléaire Bretagne

 

Communiqué du 30 Octobre 2012 :

 

Accident à la centrale nucléaire de Flamanville : des témoignages qui font froid dans le dos.

Arrêtons le nucléaire avant la catastrophe

 

Le 25 Octobre 2012 l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) nous informe d’un banal “incident” sans gravité dit de niveau 1 à la centrale nucléaire de Flamanville. Cet accident nucléaire a provoqué une fuite radioactive d’au moins 42 000 litres d’eau radioactive sur le circuit primaire, partie hautement sensible du réacteur, qui peut s’emballer en cas de fuite et donc de refroidissement insufissant.

 Et c’est par le communiqué du CRILAN*, qui réagit aussitôt le 26 octobre 2012 à la communication “soft” de l’ASN, que nous prenons connaissance du ressenti des travailleurs pendant ces longues heures de nuit en milieu hostile. Voici le témoignage de l’un d’entre eux :

« Je travaillais de nuit, une nuit comme on ne les aime pas quand on bosse ! 3 collègues ont failli mourir par négligence ! On nous fait faire de plus en plus n'importe quoi, pour une chose, le profit ! On nous a demandé de remplir un tronçon du circuit primaire qui avait eu une panne après un arrêt de tranche catastrophique ! Le problème c'est qu’on nous l’a demandé à 155b et 300 degrés ! Résultat : 3 mecs au médical et un repli de tranche en phase accidentelle ! Un vrai miracle, les 3 collègues ont pu après une visite au médical, reprendre le boulot et stopper la fuite. Résultat : un bâtiment réacteur légèrement contaminé et encore une prolongation d'arrêt ! (...) »

 Un autre témoignage tout aussi effrayant nous a été donné par un ancien intervenant à la centrale de St Laurent des Eaux où a eu lieu deux débuts de fusion du coeur du réacteur en 1969 et 1980.

 

« J'ai connu cela un jour à St Laurent, les opérateurs et les cadres présents en salle de commande étaient "blancs comme des cierges de Paques", car sur les 4 boucles refroidissant le réacteur (turbo-soufflante), 3 étaient tombées en rideau et on était tous suspendus au fonctionnement de cette dernière turbo-soufflante. Sans réel secours en cas de panne totale du soufflage. Dernière turbo-soufflante qui a donné des signes de faiblesse pendant 1 ou 2 minutes. J'était trop jeune pour prendre la mesure de ce qu'il se passait mais je pense que rétrospectivement, certains ont dû prier en salle de commande ce jour là. »

 Aujourd’hui, une demi-douzaine de réacteurs aux Etats-Unis sont à l’arrêt ou fonctionnent à faible puissance pour faire face à la tempête tropicale Sandy. A proximité de New-York, les pompes de refroidissement du réacteur d’Oyster Creek au New-Jersey, bien qu’à l’arrêt depuis le 22 octobre pour rechargement de combustible, menaçaient d’être submergées à 11 h 45 heure locale par une montée des eaux supérieure à 2 mètres, obligeant ainsi l’opérateur à faire appel aux pompes anti-incendie et à prévoir une pompe « portable ». Le réacteur d’Indian Point 3 quant à lui a été mis en arrêt d’urgence du fait des fluctuations du réseau électrique et de l’obstruction des pompes du circuit secondaire par des débris…** Une nouvelle fois, il apparaît que des réacteurs nucléaire sont en situation critique face à un évènement climatique pourtant prévisible.

 Réagissez !

 

Le nucléaire est moralement et socialement inacceptable. Il faut en finir maintenant, avant la catastrophe.

 

Fédération Anti-nucléaire Bretagne

6 rue de la Tannerie – 56000 VANNES

Email : fan-bretagne@laposte.net - Tel : 06 65 72 31 66

 

 

* CRILAN : www.crilan.fr Comité Régional d’Information et de Lutte Antinucléaire basé tout près de Flamanville

** Sources : http://www.beyondnuclear.org et http://www.nrc.gov/reading-rm/doc-collections/news/2012

 

 

Contacts presse :

Alain Rivat : 06 28 01 20 33

Chantal Cuisnier : 06 84 14 58 87

Cedric Cadoret : 02 56 22 02 37

 

La Fédération Anti-nucléaire Bretagne a été constituée le 27 octobre 2012 à Pontivy. Elle a pour but de structurer et d’amplifier l’action régionale du mouvement anti‑nucléaire breton, et d’agir pour l’arrêt immédiat du nucléaire.

Plateforme disponible sur les sites www.stop-nucleaire56.org et www.sortirdunucleairecornouaille.org

 

Source: Agoravox

Commenter cet article

Seve 08/11/2012 10:41


à Jules:


l'énergie verte (éolienne, par mouvement des vagues et bien d'autres) existe depuis longtemps.


L'énergie libre aussi depuis Tesla... un jour elle sera rétablit. 

fred 02/11/2012 20:42


et si on pensait déja à faire baisser notre consommation d'electricité (climatisation, eclairage des vitrines et autre le soir, gaspilage dans la journée, "vrai" ampoules à economie d'energie,
chauffe eau solaire obligatoire dans les regions bien ensoleillées...).

Tipol 31/10/2012 22:05


@jules21h27
Les mondialistes y ont déjà pensé. Ils prévoient faire pédaler les chômeurs dans des camps de pédalage ! Le pédalage rend libre !
Aux USA, avec la FEMA, ils ont déjà environ 600 camps, reste plus qu'à installer les occupations, pédalage, tri sélectif des ordures, assemblages de production pour concurencer la Chine,...
Tout opposant au Nouvel Ordre Mondial se verra infliger 15 jours de pédalage.
Les adhérents bienfaiteurs au lobby qui n'existe pas seront exemptés.

jules 31/10/2012 21:27


Hep ! Les mecs vous faites de grands discours.


Mais la vraie question (si on arrête les centrales nucléaire) comment on fait pour l'électricité ???? 


On remet en route les centrales a gasoil ? (Bonjour la fumée !)


On couvre tous nos champs de ventilateurs ? (Heu ... Quand il n'y a pas de vent on fait quoi ?)


Ou on installe des pédaliers individuels sous nos chaises façon machine a coudre de grand mère ?


C'est sur que le nucléaire ça fait peur, mais pour l'instant il me semble qu'on est bien piègé avec ...


 

origine 31/10/2012 20:21


* CRILAN : www.crilan.fr Comité Régional d’Information et de Lutte Antinucléaire
basé tout près de Flamanville


 


----------- deux témoignage donné par des anti
nucleaire... dont un qui daterais de 1980, y a 32 ans... de quoi me donner froid dans le dot...


Certe oui a la fin du nucleaire mais quant on
aura autre chose de fiable, pas des eolienes ou des paneau solaire.... les accident de voiture cause en europe plus de mort et de blesser que le nucleaire, la seul diference sera groupé pour le
nucleaire et donc sa aura un impacte plus gros, 3000 mort a cause des voiture tout le monde s en fou sauf l etat qui taxe un max, mais si demain une centrale cause dix fois moins de mort en une
fois oula le scandale

nostra 31/10/2012 20:17

@Jean-Guy Hotineré Je ne crois qu'il soit déja trop tard mon ami, les finaniers sont puissants, cyniques et ne font pas dans la dentelle. Seule une action constante, coordonnée et générale peut
arriver à faire bouger les choses, surtout face à un lobby aussi puissant. Et comme en face ils ont des volatiles inactifs qui croient encore au père noel pourquoi voudriez vous qu'ils s'arrêtent ?

Jean-Guy Hotineré 31/10/2012 18:07

N'oubliez surtout pas d'attendre qu'il soit trop tard pour réagir... C'est primordial ...

kiwi 31/10/2012 17:53


@Tipol,


ils risquent de ne pas s'emmerder l'infime partie de la population qui restera lorsqu'elle mettra en action leur procédures de confinements, les exterminations et les remplissages de cercueils



Tipol 31/10/2012 17:36


Il faut garder confiance.
Les grandes élites françaises, européennes, et mondialistes ont déjà tout prévu.
Ils ont déjà des tas de camps de stockages de cercueils, de trains isolés, et des procédures de confinement pour les gens contaminés, et leur élimination.
La population saine ne mourra pas immédiatement.
Les médias ont déjà des bandes rassurantes toutes faites, et des cartes avec des zones frontières déjà tracées.
Et toutes ces équipes ont déjà embauché des tas de spécialistes du maquillage.
Vraiment, tout va bien, les mesures de sécurité assureront que rien ne filtrera autre que le rayonnement, et les particules radioactives.
Ils ont même pensé a changer la définition de l'expression "mesures de sécurité" dans les dictionnaires.
Maintenant, la "sécurité", c'est pas quand ça protège des risques d'un accident à la source, c'est quand les procédures sont en place pour les médias.

Archives

Articles récents