Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Action à la centrale de Tricastin – live

Publié par wikistrike.com sur 15 Juillet 2013, 06:04am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Action à la centrale de Tricastin – live

 

 

Source; Greenpeace

 

05h45 : Des activistes de Greenpeace sont en ce moment à la centrale de Tricastin.

Ce billet va évoluer tout au long de la journée au fil des informations reçues du terrain, pour vous faire vivre cette action. Restez connectés ! Rafraîchissez la page pour voir les dernières mise à jour.

 

10h00: Les 29 acitivistes arrêtés

08h23 : Les premières arrestations ont lieu

 08h00 : Un hélicoptère survole le site . Les gendarmes sont à la manœuvre.

07h40 : Activistes toujours en place …
la vidéo de la projection en intégralité

07h15 : Les forces de l’ordre sous la bannière

police

06h50 : Première apparition des autorités sur le site. Des employés présents ont applaudi la banderole déployée qui demande : “François Hollande, président de la catastrophe?

Bannière Tricastin

06h45 : Des dizaines d’activistes sont dans la centrale nucléaire sur les structures de chargement des réacteurs n°1 et n°3. Entrés à 5h20, ils ont atteint les réacteurs en 15 minutes.

franchissement

06h00 : première image : 
Ils symbolisent la fragilité de la centrale en projetant une fissure en cours de formation accompagnée de messages : “tricastin accident nucléaire” “Président de la catastrophe?” “Prêt à payer le prix ?

Porjection Tricastin

Avec cette action, Greenpeace demande à François Hollande d’annoncer la fermeture de la centrale du Tricastin, parmi les cinq plus dangereuses de France. 
Lire notre rapport : 5 centrales nucléaires à fermer en priorité

Un cumul de risques pour une centrale qui ne sert à rien

Comme Fessenheim, la centrale du Tricastin est une de celles qui connaît le plus de risques de sûreté et d’agressions externes naturelles ou humaines.
Elle a notamment une vingtaine de fissures sur la cuve du réacteur n°1. C’est la troisième centrale la plus âgée du parc français. Elle a dépassé les 30 ans, durée de vie prévue initialement. Elle est comme Fessenheim exposée aux risques d’inondation et de séisme. Elle fait aussi face à un important risque industriel –explosion, nuage toxique- puisque située dans un des plus grands complexe nucléaire et chimique de France. La centrale du Tricastina été construite pour alimenter l’usine d’enrichissement d’uranium George Besse I voisine. Cette usine est fermée depuis le 31 mai 2012. Depuis avril 2013, sa remplaçante, Georges Besse II, a pris le relais en consommant 50 fois moins d’électricité.

Quand on sait que l’usine Georges Besse n’a plus besoin de l’électricité produite par les quatre réacteurs de Tricastin, sa fermeture relève du simple bon sens.

Le choix de la transition énergétique passe par la fermeture de plus de réacteurs

Le débat nationale sur la transition énergique se termine jeudi. Si François Hollande veut tenir sa promesse de réduire la part du nucléaire à 50% d’ici 2025, cela passe par la fermeture d’au moins 10 réacteurs d’ici 2017 et 20 réacteurs d’ici 2020.

La transition énergétique ne pourra se faire sans la fermeture de plus de centrales nucléaires que l’unique Fessenheim. La prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, prônée par EDF, n’est pas une option : elle mobiliserait des capitaux indispensables pour la transition. Même si cela déplaît aux industriels du nucléaire, François Hollande va devoir faire preuve d’autorité en faisant un choix : annoncer la fermeture de Tricastinet d’autres centrales dans la foulée.

Fiche_tricastin

Commenter cet article

Laurent Franssen 17/07/2013 11:39


J'ai aussi connaissance de pas mal de debiles qui osent construirent en zone inondables et viennent se plaindre apres...

Alors des centrales nucleaires sur des lignes de failles... fallait oser.
Y en a qqs unes je crois. Celle la, je suis pas sur.

Est-ce que quelqu'un,quelqu'une a une solution a tout ce bordel ? 

Laurent Franssen 17/07/2013 11:35


Pour quoi,
et surtout, a quoi ?
A l'essence comme tous les autres il me semble... 

Athos 16/07/2013 11:37


Green peace, les fonctionnaires de l'écologie, avec ses mercenaires, ses finances monumentales, gros salaires....Et une girouette ( les phoques au canada...)


Des pipeaux , style femen mais en beaucoup plus gros


Et pour qui roulent ils ?

Franck 15/07/2013 14:45


Quand on sait que greenpeace est financé par les producteurs petroliers... Ca, indique bien le but et le role de cette organisation...


Puisqu'ils sont pas fatigué par l'escalade et la course, on pourra les faire pedaler des le debut lors de la fermeture de fessenheim... 

Archives

Articles récents