Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Adresses, n°de tél, et infos générales des 30 000 agents du Mossad

Publié par wikistrike.com sur 23 Mars 2013, 08:08am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Adresses, n°de tél, et infos générales des 30 000 agents du Mossad

 

anonymous-12ff11.jpg

 

Le Mossad, l'agence de renseignement israélienne, a été attaquée et piratée par des groupes hacktivistes Anonymous Sector404.

La fuite des données sensibles révèle une base de données liée à 30.000 agents du Mossad. Bonne lecture.  Source

Ghisham Doyle pour WikiStrike

 

https://docs.google.com/file/d/0B_j9nHbEe0UUS2xNOGtOWUpqMlU/edit

https://anonfiles.com/file/d9f4c3eaec587f9c97bc8b6c1d91f23b

https://hotfile.com/dl/199414045/cccb1a1/OpIsrael. xlsx.html

 

 

ISRAËL. Cyber-attaque: Les Anonymous attaquent des sites officiels israéliens, dont celui du Mossad


 

 


Alors que le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’est enfin excusé auprès des turcs après le raid illicite de Tsahal sur la flotille pour Gaza, une équipe de hackers turcs nommée « The Hack-Rouge», a pris pour cible, le site du Mossad. Un autre groupe, du nom de « 404 Sektor. », s’en est pris aux autres sires gouvernementaux. 

Il semble donc que, la cyber-guerre engagée par les Anonymous contre l’Etat d’Israël se poursuit. Par cette attaque, ils ont ainsi publié de milliers de noms, numéros d’identification, des adresses électroniques et des informations géographiques correspondant à des politiciens israéliens, des officiers de Tsahal

mossadIls ont ensuite divulgué ces données sur les réseaux sociaux. Pour prouver leur acte, ils ont diffusé sur Twitter, l’image au dessus montrant le hacking du site du Mossad. Sur ce réseau social, ils s’expriment avec le hashtag  « # OpIsrael ». En pleine visite de Barack Obama le président américain qui a juré de combattre avec la dernière énergie la cybercriminalité, les Anonymous ont frappé dur, en ciblant les sites officielles et les domaines web israéliens. Ceci a évidemment causé des perturbations, notamment sur le site officiel de l’agence d’espionnage du Mossad, qui a « eu chaud », selon le jargon officiel…

 

Source: Allain jules

 


Commenter cet article

Archives

Articles récents