Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Affaire DSK/Tron : quand ils ne peuvent pas changer les faits, ils changent la loi !

Publié par wikistrike.com sur 7 Mai 2012, 15:55pm

Catégories : #Politique intérieure


Affaire DSK/Tron : quand ils ne peuvent pas changer les faits, ils changent la loi !

 

dsktron.jpgL'abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel par les « Sages » du Conseil Constitutionnel connaît des conséquences en cascades. Après la colère des féministes, c'est au tour des plaignantes de l'affaire Georges Tron de donner de la voix. D'après elles, la décision « brutale » du Conseil constitutionnel crée, « en pleine affaire DSK et Tron, une sorte d'amnistie pour les agresseurs sexuels ».Les deux femmes qui accusent Georges Tron de viols ont rédigé un communiqué pour « exprimer leur stupéfaction face à une décision d'une brutalité inouïe pour les victimes. » 

Elles n'ont pas manifesté, mais elle veulent aussi faire entendre leur voix. Les deux femmes qui accusent le député-maire de Draveil Georges Tron de viols ont dénoncé samedi l'abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel, qui constitue selon elles « une sorte d'amnistie pour les agresseurs sexuels ». 

Dans un communiqué, Eva Loubrieu et Virginie Faux « tiennent à exprimer leur stupéfaction face à une décision d'une brutalité inouïe pour les victimes ». Par sa décision, qui se traduit par l'annulation de toutes les procédures en cours pour harcèlement sexuel, le Conseil constitutionnelcrée, « en pleine affaire DSK et Tron, une sorte d'amnistie pour les agresseurs sexuels », ont affirmé ces deux anciennes employés municipales. 

Cette décision est tellement discutable que force est de s'interroger sur le message politique qu'elle contient. Quand on voit les nouvelles charges de « viol en réunion » que veut faire peser la justice sur DSK, le parallèle est ahurissant. 

Rappellons également le soutien de l'UMP dont se vantait monsieur Tron fin Janvier 2012 (Figaro du 31 01 2012). Le député-maire de Draveil (Essonne), mis en examen pour viols, s'est réjoui [...] d'avoir obtenu le « soutien plein et entier » de l'UMP qui lui a accordé samedi l'investiture pour les législatives de juin 2012. « Si je suis aujourd'hui candidat pour mener la bataille des élections législatives, c'est naturellement parce que j'ai le soutien plein et entier de ma famille politique mais aussi parce que j'ai le soutien indéfectible de celles et ceux qui depuis toujours m'accompagnent à Draveil et en circonscription », indique Georges Tron. 
Ce « soutien » serait il allé jusqu'à changer la loi pour préserver Tron des foudres de la justice et faire voter cette loi en catimini à 2 jours du deuxième tour des présidentielles ? L'affaire Tron, une bien curieuse interprétation de la « légalité »...

 

Source: Neotrouve

Archives

Articles récents