Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Afrique : le choléra provoquerait une "crise humanitaire"

Publié par wikistrike.com sur 25 Août 2012, 07:00am

Catégories : #Santé - psychologie

 

 

Afrique : le choléra provoquerait une "crise humanitaire"

 

le-cholera-a-decime-plus-de-250-africains-en-a-peine-8-mois.jpgUne épidémie de choléra décime la population du Sierra Leone et de la Guinée. Environ 13.000 malades et 250 morts ont été dénombrés. Malgré les efforts des organismes et des autorités, la maladie semble être en passe de causer une grave crise humanitaire dans la région.

Le ministère de la Santé du Sierra Leone a annoncé ce jeudi la mort de 220 personnes dans le pays depuis janvier dernier. Ces décès, dont 40 ont eu lieu en une semaine, sont dus à uneépidémie de choléra particulièrement dévastatrice. Celle-ci frappe également la Guinée.

Au total, 12.140 sierra-léonais ont été atteints de choléra en 8 mois. Sur les douze districts du pays, seuls ceux de Kailahun et de Koinadugu auraient été épargnés. La capitale Freetown est l'une des villes les plus touchées. "Les quartiers précaires sont principalement affectées à cause de leurs mauvaises conditions d'hygiène", explique Amara Jambais, directeur de la prévention et du contrôle des maladies du ministère de la Santé. Les autorités craignent une augmentation importante du nombre de cas en septembre, période pendant laquelle la pluviométrie est à son plus haut niveau dans le pays.

Médecins sans frontières (MSF) et la Fédération des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) soutiennent le Sierra Leone par l'envoi de bénévoles sur le terrain pour faire face à l'épidémie. Ceux-ci déploient des campagnes de sensibilisation et de prévention, et apportent des soins aux malades. La FICR s'inquiète de la propagation de l'épidémie, que les efforts des volontaires et du gouvernement sierra-léonais ne semblent pouvoir enrayer. La coordinatrice des programmes de santé d'urgence à la FICR, Amanda McClelland, a même avancé que la maladie pourrait devenir la source d'une grave crise humanitaire au Sierra-Leone. Elle considère qu'il "est urgent d'augmenter nos efforts car la situation se détériore rapidement. [...] Mais nous avons besoin de plus d'argent pour répondre de la manière la plus effective possible".

En Guinée, environ 1.000 personnes ont également été touchées par la maladie et hospitalisées d'urgence à l'hôpital de la capitale Conakry. Parmi elles, une trentaine en seraient décédées. La République de Guinée et le Sierra Leone partagent un foyer endémique le long de la côte Atlantique. MSF explique, dans un communiqué, que "grâce au réservoir aquatique, le long de la côte, le "vibrio cholerae" bénéficie de bonnes conditions pour survivre et éventuellement infecter la population".

Toujours selon le MSF : "Une fois les personnes infectées par l'eau et/ou la nourriture, la propagation de la maladie est amplifiée par des pratiques hygiéniques déficientes, un manque de latrines et un réseau d'assainissement des eaux usées inefficace. Il est primordial d'améliorer les mesures d'hygiène et de sensibiliser la population pour éradiquer la maladie". Le chef de mission pour MSF en Guinée, Charles Gaudry, a confirmé que la vaccination pourrait constituer une réponse à l'épidémie mais que "la seule solution à long terme pour contrôler le choléra implique un travail en profondeur sur les infrastructures sanitaires et les réseaux d'approvisionnement en eau potable".

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

tib 28/08/2012 01:38


Afrique poubelle du monde...


dramatique qu'il n y ai aucuns commentaires sur ce drame humain, visiblement la politique, les differents ethinques, religieux...la guerre..les pseudos complots....ou bien bien l"ufologie"
interessent bien plus les lecteurs humanistes en quete de verité pour vivre en osmose avec leur freres....pfffffffffffff! vais me coucher!

Archives

Articles récents