Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Al Jazeera : fabrication de fausses manifestations à Salihiya et Meydan à Damas

Publié par wikistrike.com sur 16 Mars 2012, 19:59pm

Catégories : #Politique internationale

 

Al Jazeera : fabrication de fausses manifestations à Salihiya et Meydan à Damas

 

al-ja4008872-6080892.jpgOn disait autrefois : « A force de mentir, les gens finiront par te croire ». 
Concernant la crise syrienne, ce dicton est devenu une réalité pratiquée par les chaînes satellitaires dans leur guerre médiatique. A la tête de ces chaînes de provocation arabes, la chaîne qatarie Al Jazeera, qui est allée jusqu’à inventer et fabriquer des manifestations au cœur de la capitale syrienne Damas.

Lundi matin, Al Jazeera a diffusé des images sur de soi-disant manifestations de l’opposition dans les quartiers de Salihiyah et de Meydan au centre de Damas. Quelques minutes plus tard, cette « nouvelle » a été démentie par les résidents des deux régions, les médias et la télévision officielle syrienne, qui étaient présents avec leurs SNGs sur place.

Démentant toutes les fabrications d’Al Jazeera, le propriétaire d’un magasin à Salihiyah, Mohammed Darwich, a souligné que « toutes les allégations sur des protestations dans la région ne sont pas crédibles ». Dans une interview avec le site en ligne Alintiqad, Darwich a précisé que « la Syrie est le sujet central de la guerre médiatique menée par les chaînes arabes et occidentales hébraïques, qui tentent de déformer l’image de la société syrienne unie, nationale, et forte ». Tout en espérant que « tous les Arabes cessent de regarder ces chaînes qui sont la cause du problème dans le monde arabe », le vendeur a expliqué ce qui s’est réellement passé près de son magasin : « C’est une vraie fabrication! Al Jazeera a filmé par téléphone portable un groupe de saboteurs à six heures du matin, tandis que les magasins ouvrent leurs portes à neuf heures ».

« Mais heureusement, les médias syriens sont venus sur place de bon matin pour recueillir les avis des gens à la place de Youssef el Azama à Salihiya », a-t-il dit.Pour sa part, le citoyen Bachar Rahmé de la même région a accusé à la fois Al Jazeera et Al Arabyia de fourvoyer l’opinion publique à travers les fabrications médiatiques.Cependant, il a indiqué que la Syrie restera inébranlable, et que ces chaînes ne réussiront pas à falsifier les faits.

« Elles ne seront pas en mesure de tourner les faits malgré tous leurs stratagèmes. La Syrie va bien et elle le restera », a-t-il martelé. 
Signalant qu’« Al Jazeera est toujours à la recherche de lacunes dans la société syrienne pour présenter de tels événements », M. Rahmé a affirmé que « ces chaînes déploient tous les efforts en inventant ces événements à Damas, pour porter atteinte à cette ville ».

De même, Mohammed Ghamidi a considéré que « la Syrie est confrontée à une campagne systématique de désinformation visant à saper sa stabilité et sa réputation à travers les médias ».Sur le niveau officiel, le membre du Conseil du Peuple syrien (le Parlement) Dr. Mohammed Habach, a reconnu l’existence « des tensions et des douleurs dans la Syrie », tout en insistant qu’« aucun citoyen syrien ne souhaite que les tragédies soient transférées à la capitale Damas ».Dans une interview avec Alintiqad, le député a indiqué que « la capitale est paisible et sa situation est acceptable ».

« Il s’agit toutefois d’une intimidation irréaliste par rapport à la situation à Damas », a confirmé Dr.Habach, en ajoutant : « C’est vrai qu’il y a des protestations le vendredi, mais dans la plupart des cas, elles se terminent paisiblement ».Estimant qu’« il est inutile d’effrayer les gens à Damas », le député, qui « regarde toujours les chaînes satellitaires étrangères », a jugé que « beaucoup des nouvelles diffusées ne sont pas vraies ».« J’espère que les médias et les journalistes seront plus précis, clairs et courageux dans ce qu’ils rapportent», a conclu le député syrien.

Source: Al intiqad

En Occident comme en Orient, quand vous regardez le téléviseur, en politique internationale, les 3/4 des images son fausses, montées/démontées, fabriquées, parfois même, des villages entiers ou des parties de grandes villes sont reconstruites, ce qui fut le cas pour Tripoli dont le papier-carton a formidablement marché en Arabie Saoudite...

 


Archives

Articles récents