Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

ALERTE - Marché transatlantique : les gouvernements nationaux privés d’accès aux documents de la négociation

Publié par wikistrike.com sur 19 Décembre 2013, 15:18pm

Catégories : #Economie

ALERTE - Marché transatlantique : les gouvernements nationaux privés d’accès aux documents de la négociation

 

 

 

top-secret-document.jpgCompte tenu des craintes des Etats-Unis de voir leurs positions fuiter dans la presse, les américains refusent que la Commission européenne satisfasse aux demandes d’accès aux documents de la négociation formulées par les gouvernements nationaux depuis plusieurs semaines.

Une situation particulièrement sensible étant donné que l’accord devra être approuvé par les ministres européens ainsi que par les eurodéputés,également privés d’accès aux documents.

La Commission européenne se voit prise en tenaille entre les pressions des Etats-membres, celles d’une opinion publique de plus en plus méfiante face au secret des négociations, et celles des Etats-Unis habitués à préserver le secret lors de leur négociations commerciales.

Ceci est la traduction d’un article publié le 12 décembre dernier sur le site InsideTrade.

La Commission européenne déploie une campagne sans précédent pour annoncer les avantages des négociations de libre-échange États-Unis-UE et pour montrer au public que l’initiative est transparente. Mais dans les relations privées avec les gouvernements des États membres, les responsables du commerce de l’UE se retrouvent dans une impasse sur la transparence, en raison de la pression américaine sur l’accès aux textes de négociations.

La nouvelle stratégie de relations publiques, révélée dans un document qui a été divulgué et confirmé comme étant authentique par un porte-parole de la Commission, vise à éviter une répétition de la débâcle qui a englouti l’Accord commercial anti-contrefaçon (ACTA). L’ACTA a été rejeté par le Parlement européen l’an dernier au milieu d’une vague d’accusations indiquant que l’affaire avait été conclue sous un voile de secret.

Même en essayant de lutter contre les critiques sur le manque de transparence dans l’espace public, la Commission est cependant confrontée à un dilemme quand il s’agit de partager les documents de négociation des États-Unis avec les gouvernements des États membres.

Les responsables du commerce des États membres ont exigé pendant des semaines que la Commission partage avec eux les documents de négociation qu’ils reçoivent des États-Unis.

La Commission avait indiqué en réponse que les États-Unis hésitaient à autoriser le partage de ces documents à par crainte de fuites, mais qu’elle allait essayer de parvenir à un arrangement afin de satisfaire les Etats membres.

 

La suite sur http://www.contrelacour.fr/ttip-gouvernement-prives-acces-documents/http://www.contrelacour.fr/ttip-gouvernement-prives-acces-documents/

Commenter cet article

Antoine 21/12/2013 16:41


Les semences de Tomates bientôt mises en Prison... ???


Le mardi 10 décembre dernier, nous avons eu l’honneur d’accueillir, dans nos nouveaux locaux du Mas d’Azil en Ariège, deux fonctionnaires de la Répression des Fraudes : Monsieur Doresse
et Madame Guérin, dans les rôles, authentiques, de Dupont et Dupond. Ils s’étaient déplacés de Lille et Montpellier, respectivement, et faisaient prétendument une « enquête nationale sur la
tomate ». Nous les avons eus entre les pattes pendant pratiquement 10 heures et il faut dire qu’ils se sont illustrés par une ignorance crasse du dossier des semences : ils ne savaient pas ce que
signifiait « semences standard », nous ont demandé benoîtement où il était possible de se procurer le Catalogue Officiel français, s’interrogeaient sur les mobiles de l’État français pour nous
harceler judiciairement, prétendaient vouloir assouplir la législation à notre bénéfice, etc. 
De plus, bien au delà des enjeux de la tomate, ils voulaient TOUT savoir sur TOUT : chiffre d’affaires de Kokopelli, produit des adhésions, relations de l’association avec le Réseau Semences
Paysannes, etc. etc. Hallucinant. Les Renseignements Généraux étaient passés quelques semaines plus tôt et ils ne s’étaient pas montrés aussi indiscrets. Quant à la tomate, elle s’est retrouvée
relayée au rang de vulgaire prétexte à leur démarche inquisitoriale. Tout cela pour nous faire signer, en toute fin de journée, un torchon sans aucune portée, dans lequel nous avons dû corriger
d’innombrables fautes d’orthographe. 
Mais quel projet fumeux mijotent encore nos bons fonctionnaires publics ? Vont-ils encore une fois nous harceler, pour les beaux yeux du GNIS ? Et si la tomate représente un quelconque intérêt à
leurs yeux, pourquoi ne s’intéressent-ils pas aux myriades de fausses tomates anciennes qui inondent les étals de marchés et supermarchés de France et de Navarre,  en toute tromperie
pour les consommateurs ? En voilà, un dossier intéressant… C’est, à notre avis, là qu’il faut porter l’attention et cette petite visite impromptue de la Répression des Fraudes a stimulé notre
envie de lancer une campagne sur le sujet, à laquelle nous allons avoir le plaisir de vous inviter à participer. Suite, donc, au prochain numéro, pour les réjouissances de l’été… 
Lettre Kokopelli

Antoine 21/12/2013 15:24


Dieudonné répond à François Hollande :


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Dieudonne-repond-a-Francois-Hollande-22150.html

Archives

Articles récents