Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Algérie : Les suicidés qui échouent seront jetés en prison !

Publié par wikistrike.com sur 2 Janvier 2013, 11:38am

Catégories : #Politique internationale

 

Algérie : Les suicidés qui échouent seront jetés en prison !

 

5012207-7483963.jpgLe pouvoir central algérien ne cesse d’étonner le monde entier sur les lois qu’il impose. Selon le quotidien l’Expression, les candidats à l’immolation par le feu seront jugés et sont passibles d’une peine d’emprisonnement. Une sortie qui en a étonné plus d’un. 


« De nouvelles instructions ont été données aux différents services de sécurité de procéder à l’interpellation de tous les candidats téméraires à l’immolation et au suicide et leur présentation devant la justice », et ce « après les amendements proposés au Code pénal en 2008, où il est relevé notamment, l’incrimination de « la sortie illégale du territoire national », ajoute le journal qui cite une source sécuritaire informée. La peine varie de 2 à 4 ans.

Izem Irath

Source

Commenter cet article

Ramon 04/01/2013 14:02


Tout simplement il fallait empêcher tout risque d embrasements et  d émeutes pouvant déboucher sur une pseudo révolution islamiste à la solde de l Occident. Cela a commencé comme de cette
façon en Tunisie et rien ne dit que la révolte populaire etait bien spontanée et bien populaire. Il faut voir le résultat dans plusieurs pays arabes, des gouvernements islamistes au pouvoir
financés par l Arabie Saoudite et le Qatar, deux pays nocifs et détestant les régimes civils.


Qui dit que les personnes s immolant par le feu l aient réellement fait de leur propre chef sans avoir été influencé à un moment ou un autre...


Je trouve que cette mesure du moment était au contraire très intelligente.

Damstounet 03/01/2013 00:12


en france, si une personne fait une ts et kelle confirme après coup quelle était sérieuse ds son geste et ke se nétè pas un " appel o secour ", elle est doffice envoyé en hp parce
kon considère kelle est malade et kil fo la soigné, peu importe son consentement. une privation de liberté ki ne nécessite aucun jujement juste lavi d'1 " médecin " (o sens large) et ki peu
tètre illimité ds la duré.

Laurent Franssen 02/01/2013 23:17


Un bon qui meure dans d atroce douleures ca n arrange pas le dajjal ,

l algerie ne veut pas jouer son jeu;

*

Erase and rewind;

 

Archives

Articles récents