Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Aliments bio: des résultats au contraire très positifs dans la fameuse étude présentée négativement

Publié par wikistrike.com sur 8 Septembre 2012, 09:52am

Catégories : #Santé - psychologie

 

Aliments bio: des résultats au contraire très positifs dans la fameuse étude présentée négativement


image7614.jpgPlusieurs des résultats d'une grande étude américaine sur les aliments bio, rapportée globalement fort négativement, sont très positifs. Ils concernent précisément les raisons pour lesquelles les consommateurs achètent bio et confortent ainsi leur choix. Et, plusieurs résultats estimés négatifs sont plutôt normaux (par ex. étant donnés les nombreux autres facteurs impliqués), attendus (étant données notamment les courtes périodes couvertes ou la rareté des études) ou non pertinents par rapport aux motivations et attentes des consommateurs.

Dena Bravata et Crystal Smith-Spangler de l'Université Stanford ont, avec leurs collègues, analysé 3 études évaluant les effets sur la santé des consommateurs et 223 études sur les niveaux de nutriments et de contaminants dans des aliments. Leur étude est publiée dans les Annals of Internal Medicine.

D'abord, leur analyse montre que les aliments bio contiennent effectivement moins de pesticides et d'autres contaminants. Le risque de retrouver des résidus de pesticides dans des produits bio est 30 % inférieur comparativement aux aliments classiques (7% comparativement à 38%; les aliments bio peuvent, note le New York Times, être accidentellement contaminés par des champs voisins ou lors du transport). Quelques études ont montré des niveaux plus bas de traces de pesticides dans les urines de ceux mangeant bio.

Alors que les résidus de pesticides sur les aliments conventionnels restaient en deçà des valeurs limites autorisées, ces dernières sont justement critiquées par plusieurs organismes pour être trop laxistes (notamment en Europe).

Enfin, le poulet et le porc bio exposent moins à des bactéries résistantes aux antibiotiques, ce qui représente une grande motivation des consommateurs de produits bio, estime Christine Bushway, directrice générale de la organic Food Association américaine. Mais, souligne l'étude, le risque de contamination par une bactérie de type Escherichia coli n'est pas différent dans les deux groupes d'aliments.

En ce qui concerne les nutriments, ils présenteraient en moyenne une plus grande teneur en antioxydants, lesquels contribueraient à la prévention des cancers. Ce qui est un résultat remarquable car d'autres variables, telles que la maturité, ont une plus grande influence sur cette teneur. Une pêche bien mûre cultivée avec des pesticides peut ainsi facilement contenir plus de vitamines qu'une pêche organique moins mûre. Les fruits qui voyagent sur une longue distance ne sont pas cueillis mûrs.

Quelques études montrent que le lait bio est plus riche en acides gras oméga-3 (tant mieux, mais c'est surtout pour éviter les hormones de croissance utilisées pour stimuler la production de lait que les consommateurs choisiraient le lait bio, commente le New York Times).

Pas de différence toutefois entre les deux catégories d'aliments en ce qui concerne la vitamine D, les protéines et les lipides.

Les auteurs concluent néanmoins que les produits bio ne sont pas plus nutritifs que les produits conventionnels. Des défenseurs des produits bio estiment que les auteurs apprécient mal les résultats qu'ils ont mis en évidence et qui valident les raisons pour lesquelles les consommateurs achètent bio.

L'argument que les aliments bio sont plus nutritifs "n'a jamais été une motivation majeure" chez les gens qui choisissent de payer plus, estime Sonya Lunder de l'Environmental Working Group. Les gens choisissent ces produits parce qu'ils veulent éviter les pesticides, les hormones et autres produits chimiques utilisés dans l'agriculture conventionnelle.

Source: Psychomedia

Commenter cet article

alien 08/09/2012 13:36


Les dirigeants ne veulent pas que les gens mangent bio, sinon ils seront en meilleur santé et ils  n'enrichiront pas assez les mafias pharmaceutiique

nostra 08/09/2012 13:18

Du 1984 tout craché ces études bidons qui un jour vous disent une chose et le lendemain tout son contraire. Rien de mieux pour vous laver le cerveau et vous insensibiliser inconsciemment aux vrais
news. Même les (soit-disant) psys de psychomedia se font avoir ... du trés grand art !

Archives

Articles récents