Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Allemagne : la corruption va coûter 250 milliards d'euros à Berlin en 2012

Publié par wikistrike.com sur 18 Mars 2012, 14:07pm

Catégories : #Economie


corr.jpgL'Allemagne se situe au 14e rang des pays perçus comme les moins corrompus au monde, selon Transparency International.

 

La corruption devrait coûter cette année 250 milliards d'euros à l'économie allemande, un chiffre toutefois en recul, selon une étude universitaire publiée vendredi. Les calculs de l'économiste Friedrich Schneider, de l'université de Linz, s'appuient sur l'indice de perception de la corruption publié depuis 1995 par l'organisation non gouvernementale Transparency International, comparé à la somme de tous les marchandises et services produits en Allemagne. Selon le dernier indice de Transparency International, publié en décembre 2011, l'Allemagne se situe au 14e rang des pays perçus comme les moins corrompus au monde, la Nouvelle-Zélandeoccupant la première place. 

Depuis 2003, l'Allemagne évolue entre le 14e et le 16e rang de ce classement, malgré la guerre officielle déclarée par le pays contre la corruption, constate Friedrich Schneider qui juge que les peines infligées devraient être plus sévères pour endiguer efficacement ce phénomène. Il recommande par exemple d'accélérer les procédures judiciaires - "ainsi, chacun verra directement que la corruption a des conséquences" - et de prononcer des peines de prison, dont l'effet serait plus dissuasif que les amendes.

En outre, selon lui, les entreprises impliquées dans des cas de corruption devraient être exclues pendant une période allant jusqu'à cinq ans des appels d'offres publics. Toutefois, la part de l'économie souterraine est tombée pour la première fois depuis 1995 sous le seuil de 14 % du produit intérieur brut en 2010, selon les calculs de l'économiste. Pour 2011, il s'attend à ce qu'elle représente 13,54 % du PIB à 344,3 milliards d'euros et pour 2012 13,34 % à 342,4 milliards d'euros. Le travail au noir diminue aussi, selon l'étude, passant de 7,9 millions de personnes concernées en 2010 à 7,8 millions en 2011. En 2012, ce chiffre devrait passer à 7,7 millions.

Source: Le Point

Archives

Articles récents