Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Amazonie: La plus haute instance de défense des droits de l’homme interpellée sur la détresse des Awá

Publié par wikistrike.com sur 9 Mai 2013, 06:44am

Catégories : #peuples du monde

La plus haute instance de défense des droits de l’homme interpellée sur la détresse des Awá

 

La plus haute instance américaine des droits de l'homme a été interpellée pour protéger les Awá de l'invasion illégale de leur territoire.
La plus haute instance américaine des droits de l'homme a été interpellée pour protéger les Awá de l'invasion illégale de leur territoire.
© Survival

La Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), la plus haute instance américaine en matière des droits de l’homme, a reçu une requête urgente de la part de Survival International et de l’ONG indigéniste brésilienne CIMI pour sauver la tribu la plus menacée au monde.

La pétition officielle invite la CIDH à demander au gouvernement brésilien de s’expliquer sur l’inertie dont il a fait preuve pour expulser les centaines d’envahisseurs illégaux des territoires awá.

Il y est écrit : ‘Les Awá ne survivront pas sans leurs terres. L’Etat brésilien n’a pris aucune mesure opportune et efficace pour les protéger de l’invasion des bûcherons, des fermiers et des colons.’

Les Awá sont l’une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades du Brésil. Ils vivent dans un îlot forestier en voie de disparition : plus de 30% de l’un des territoires awá ont déjà été totalement rasés et les bûcherons se rapprochent dangereusement de leurs communautés.

Les 450 membres de cette tribu dépendent étroitement de la forêt pour survivre. Mais les Awá rapportent que la chasse devient de plus en plus difficile car le gibier disparaît au fur et à mesure que la forêt recule. Ils craignent aussi les attaques des bûcherons armés.

Les bûcherons, les colons et les fermiers ont détruit de grandes étendues de la forêt des Awá.
Les bûcherons, les colons et les fermiers ont détruit de grandes étendues de la forêt des Awá.
© Fiona Watson/Survival

La situation des Awá isolés, qui sont environ une centaine, est également de plus en plus préoccupante. Ils fuient constamment leurs envahisseurs et risquent l’extinction si leur forêt disparaît.

Tatu, un Awá, a déclaré à Survival : ‘Il y a des Indiens isolés à proximité. Mon frère a vu une de leur hutte abandonnée. Les bûcherons iront-ils jusqu’à tuer les Indiens isolés ? Laissez les Indiens isolés rester ici !’

Plus de 50 000 messages ont été envoyés au ministre brésilien de la Justice depuis le lancement, l’année dernière, de la campagne de Survival en soutien aux Awá. Bien que le gouvernement ait annoncé qu’il ferait du cas des Awá sa priorité, presque aucune mesure n’a été prise à ce jour.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : Le gouvernement brésilien a le devoir de protéger ses citoyens les plus vulnérables, les Awá, des hors-la-loi qui détruisent leur forêt. Si la plus grande nation d’Amérique du Sud et l’une des plus grandes puissances économiques mondiales, n’a pas le pouvoir et les moyens d’agir en conséquence, toutes les minorités nationales peuvent avoir des raisons de s’inquiéter. Les Awá sont menacés d’extinction, il est temps d’agir’.

Note aux rédactions :

- Survival avait soumis une pétition à la CIDH dans les années 1980 pour soutenir sa campagne en faveur des Yanomami du Brésil qui étaient confrontés à l’invasion de leur territoire par des milliers de chercheurs d’or clandestins. Cette campagne avait permis la reconnaissance officielle et la protection du territoire yanomami.

Télécharger un résumé des principaux points de la soumission à la Commission interaméricaine des droits de l’homme.

 

Source

- La CIDH est un organe autonome de l’Organisation des États américains (OEA). Sa fonction est de promouvoir le respect et la protection des droits de l’homme dans les Amériques.

Commenter cet article

Max 09/05/2013 16:33


@aj; Je ne suis pas vraiment d'accord car premièrement ce serait d'approuver ces "vaccins". Deuxièmement ça ne les empêchera pas de continuer de raser les forêts. Leur descendants sont
probablement déjà nés et certains d'entre-eux auront l'intelligence de constater/corriger ces erreurs.

aj 09/05/2013 12:58


Ca serait temps d essayer des vaccins stelirisateurs sur les bucherons, au moins il n auront pas de descendance, bon debarras ces alienes de la société  de consommation

Archives

Articles récents