Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Angleterre : un site préhistorique se révèle être une découverte majeure

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 16 Novembre 2011, 21:44pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 

Angleterre : un site préhistorique se révèle être une découverte majeure

 

Un caisson funéraire de l'âge du bronze contenant des os incinérés et des artéfacts datant de 4000 ans a été mise au jour à Dartmoor. Le nombre d'objets trouvés pourrait en faire l'une des découvertes archéologiques les plus importantes de ces 100 dernières années.


site_prehistorique_dartmoor.jpg

Le ciste mise au jour par les archéologues


Le Dartmoor National Park Authority (DNPA) a précisé que le caisson en pierre ou «ciste», qui était utilisé pour l'inhumation des cendres, a été découvert sur la colline de Whitehorse dans le Devon, l'un des plus hauts sommets du Dartmoor.


Un contenu inhabituel et fascinant.

En plus des restes humains, d'autres éléments ont été trouvés, dont du cuir, un panier tressé ou un sac et des perles d'ambre, le tout conservé dans de la tourbe.
Jane Marchand, archéologue pour le DNPA et gestionnaire du projet Whitehorse Hill, a déclaré: "ceci est un aperçu très inhabituel et fascinant de ce à quoi pouvaient ressembler les objets funéraires à l'âge du bronze ancien à Dartmoor, on y retrouve même les effets personnels des personnes vivant sur
​​la lande il y a près de 4000 ans."

Les cistes sont communes dans le sud-ouest de l'Angleterre et ailleurs; 200 sont répertoriées rien que dans le Dartmoor. Mais elles ont rarement été retrouvées avec leur contenu original. Les experts pensent que celle découverte sur
​​la colline de Whitehorse a pu être été mieux préservée, car elle est le seul exemple connu située dans un monticule de tourbe.


Des fouilles ordonnées sur un site menacé de disparition

La ciste a été découverte il y a plus de dix ans, lorsque, la pierre faisant office de couvercle est tombée du monticule de tourbe qui la dissimulait. Avec le temps, la tourbe s'est lentement érodée sur les côtés et le dessus. Après plusieurs tentatives pour protéger la ciste, la décision a été prise par le DNPA et l'English Heritage de procéder aux fouilles afin de récupérer toutes les informations archéologiques et environnementales avant qu'elle ne soit détruite.

Les fouilles, qui ont eu lieu en août 2011, ont été les premières concernant une ciste du Dartmoor depuis près de 100 ans. Elles ont impliqué des experts de l'Environnement Historique de Cornwall, avec l'aide du ministère du Patrimoine anglais (English Heritage) et des spécialistes de l'Université de Plymouth.

Ils ont constaté que les os humains incinérés et les matières textiles brûlées ont été mis dans une peau d'animal ou une fourrure; l'ensemble étant placé sur un mince objet en cuir, lui-même placé au-dessus d'un tapis fabriqué à partir de matières végétales.
À une extrémité de la fourrure ou peau d'animal se trouvait un sac ou un panier tissé délicatement, avec de fines coutures encore visibles. Le contenu à l'intérieur comprenait des disques de schiste, des perles d'ambre et une bande textile circulaire.

Le dépôt entier, y compris la base de la ciste en granit, a été enveloppé et apporté au laboratoire du Wiltshire Conservation Service, où des micro-fouilles ont été effectuées, révélant une richesse d'informations qui survie rarement aux enterrements sur des sols plus secs. Un examen plus approfondi est toujours en cours, y compris l'analyse des pollens afin de déterminer le climat et la vie végétale des environs à cette époque. Le Dartmoor National Park Authority a déclaré qu'il projetait de reconstruire la ciste et de la réintégrer à l'endroit où elle a été découverte. 

Source:

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog