Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Anonymous dévoile comment hacker les centrales énergétiques israéliennes

Publié par wikistrike.com sur 22 Janvier 2012, 19:43pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Anonymous dévoile comment hacker les centrales énergétiques israéliennes

 

Anonymous a publié ce qui semble être des détails sur le système SCADA servant au contrôle des industries israéliennes, une cyber-attaque qui marque l’entrée de ce groupe politiquement motivé dans la bataille entre hackers israéliens et saoudiens qui a déjà abouti à la publication de milliers de numéro de carte de crédit et informations personnelles.

 

(JPG)
"Ne pardonnez pas, n’oubliez pas." La mondialisation à marche forcée a fini par produire ses propres outils de destruction

Un nouveau compte Twitter, @FuryOfAnon, a posté un message hier (11 janvier) qui dit : « Pour qui veut prendre son pied avec les systèmes SCADA israéliens ». Est inclus dans le message un lien Pastebin [application web permettant à des utilisateurs de télécharger du texte] montrant ce qui est supposé être 10 adresses IP [adresses internet] et login [dentification d’utilisateurs] pour accéder au système israélien de contrôle et d’acquisition de données (SCADA).

 

Les systèmes industriel de contrôle d’installations, dont l’industrie nucléaire et les usines de traitement des eaux utilisent des systèmes SCADA pour contrôler et automatiser le fonctionnement des équipements. L’infâme ver[virus informatique] Stuxnet a pénétré le système SCADA dans une usine de traitement du combustible nucléaire iranien en juillet 2010. Depuis lors, les gouvernements de nombreux pays sont à l’affût des signes d’attaques à venir.

Les fuites par FuryOfAnon surviennent un jour après qu’un hacker israélien se faisant appeler Omer Cohen, (nom hacker « 0xOmer »), ait affiché les noms, numéros de carte de crédit, numéros de téléphone et adresses électronique de plus de 400 Saoudiens. Cette attaque s’est voulue une riposte contre un hacker saoudien, « 0xOmar », qui a récupéré et affiché le 3 janvier les numéros de carte de crédit, noms, adresses, numéros de téléphone et numéros de carte d’identité d’environ 15 000 Israéliens [le score de 15000 contre 400 restant donc en faveur du hacker saoudien - NdT].

 

Anonymous était d’abord resté hors de ces échanges de balles entre pirates ; mais la prise de position du groupe en faveur de la campagne d’0xOmar (et de celle de son groupe de pirates saoudiens connu sous le nom de groupe-XP) fournit de puissants alliés dans le camp d’0xOmar. Le soutien d’Anonymous a été annoncée par Sabu, un membre au franc parler qui dans le passé a adopté des positions résolument anti-Israël.

 

Alors qu’il dispose du soutien d’Anonymous, 0xOmar fait face à présent à des chercheurs et autres détectives qui cherchent à le démasquer. Un étudiant israélien, Amir Phadida, a déclaré au site israélien Ynet que grâce à un forum pro-palestinien, il a trouvé l’adresse électronique du pirate et son profil Facebook, identifiant 0xOmar comme étant Omar Habib, un étudiant de 19 ans d’informatique au Mexique.

 

0xOmar a réfuté en les ridiculisant les allégations de Phadida et déclaré que personne ne peut le trouver. « J’ai vu quelques imbéciles qui disaient m’avoir trouvé, l’un au Mexique, l’un à Riyad, l’un à Dubaï. Regardez, laissez-moi vous expliquer ma méthode, et que je sache, personne ne peut me trouver », a écrit 0xOmar.


Sa méthode, dit-il, c’est qu’il pirate des ordinateurs à travers le monde, qu’il utilise pour changer d’identité et à travers lesquels il lance ses attaques.

« J’utilise une méthode vraiment compliquée que j’ai mise au point moi-même pour créer des leurres, donc si vous arrivez à Dubaï, au Mexique, à Riyad, à Minsk, à Helsinki, à New York, à Tel-Aviv, à Haïfa, à Tokyo, à Moscou, etc, alors bravo ! Vous avez trouvé une de mes malheureuses victimes. »

Dans un récent message, 0xOmar a invité « tous les pirates arabo-musulmans à s’unir contre Israël et à se joindre à cette guerre ».

 

Source: info-palestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents