Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Anonymous recrute pour venger Megaupload. Manifestation "réelle" en mars. Anonymous France s'adresse à Sarkozy

Publié par wikistrike.com sur 21 Janvier 2012, 10:02am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Anonymous recrute pour venger Megaupload 

 

 

Anonymous_Wallpaper_by_ipott.pngLes cyberactivistes revendiquent la plus grande attaque jamais réalisée contre un gouvernement et l’industrie du divertissement. Ils recrutent des internautes lambda pour renforcer leur force de frappe.

 

La cyberguerre mondiale a-t-elle commencé? C’est ce que pensent plusieurs sites et observateurs attentifs du net au vu des attaques lancées après la fermeture jeudi soir du site de téléchargement Megaupload.

 

Regroupés sous la bannière Anonymous, cyberactivistes et hackers se sont déchaînés contre une foule de sites associés de près où de loin à l’opération anti-Megaupload. Les sites du FBI, du Département américain de la Justice, d’Universal Music, de Warner Music, ou encore de l'industrie américaine du disque ont été rendus inaccessibles durant plusieurs heures. La liste complète figure dans un communiqué attribué à Anonymous.

 

La situation est rentrée dans l’ordre sur les pages gouvernementales, mais certains sites commerciaux sont toujours inaccessibles vendredi après-midi.

 

«Ces attaques ont le mérite d’attirer l’attention du public sur ce qui est en train de se passer», commente Pascal Gloor, vice-président du Pari pirate suisse. La formation condamne cependant ces attaques informatiques qui sont des actes illégaux.

 

«L’industrie du divertissement se bat contre ses meilleurs clients, car les gens qui téléchargent sont aussi ceux qui achètent le plus de films, disques ou produits dérivés par la suite», estime le politicien. Pour lui, plus on agressera les internautes, plus la réaction et la riposte sera violente.

 

Attaque DDOS

 

Les sites dans le collimateur des pirates subissent des «attaques par déni de service» (DDoS). Elles surchargent un site d’un nombre immense de requêtes jusqu'à ce qu’il sature et soit mis hors service. Selon CNN, l'attaque contre le site du Département de la justice aurait mobilisé près de 27 000 ordinateurs. Les pirates utilisant notamment des machines infectées et contrôlables à distance à l'insu de leurs propriétaires pour constituer sa force de frappe, mais pas seulement.

 

Les internautes lambda sont aussi appelés à se joindre aux attaques, même s’ils n’ont aucune connaissance informatique. Sur les réseaux sociaux, Twitter et dans les forums, les membres d’Anonymous continuent de recruter pour l’Opération Megaupload (#opmegaupload). En cliquant sur un lien renvoyant vers le site Pastehtml, ils associent leur ordinateur au réseau de machine qui bombarde les sites dans le collimateur des activistes, relève le site Gawker. Attention c’est illégal!

 

Si la première vague d’attaques amorcée jeudi soir s’est calmée vendredi, elle pourrait reprendre et durer longtemps. Car les autorités américaines se sont mises à dos des centaines de millions d’internautes, qui avaient recours aux services de feu Megaupload.

 

http://www.tdg.ch/high-tech/web/Anonymous-recrute-pour-venger-Megaupload/story/30140843

 

Les Anonymous préparent une manifestation "réelle" à Paris

 

Les Anonymous, qui ont immédiatement réagi à la fermeture du site Megaupload, prévoient d'organiser prochainement une manifestation "réelle" à Paris. Cet événement pourrait avoir lieu en mars. Et un site, non encore actif, a même été créé pour organiser, et informer sur cet événement :

 www.anonymact.fr

 Ce rendez-vous devrait être "pacifique et festif", explique un des organisateurs, et visera à "attirer l'attention des citoyens sur les agissements des gouvernements et de certaines entreprises qui violent nos droits et libertés fondamentales comme le droit d'expression, de réunion, d'association, et d'information".

 

"Nous ne sommes pas des enfants, ni des criminels, ni des pédophiles, ni des nazis, ni des terroristes", explique l'appel qui circule en ce moment chez des initiés et qui condamne en vrac les dispositifsHadopi, Loppsi, Acta, Ipred (une directive européenne anti-piratage) ou encoreSopa et Pipa, les projets de lois américaines qui ont conduitWikipedia à une journée écran noir

 

cette semaine. Le document précise : "Nous sommes des citoyens attachés à leurs libertés et à la neutralité d'Internet où les gouvernements et les entreprises n'ont aucun droit supérieur à nous, ses utilisateurs."

 

Cet appel sera-t-il suivi par toutes les composantes de ce mouvement qui refuse toute hiérarchie et qui compterait plusieurs centaines d'internautes actifs en France ? "Masqués, déguisés, maquillés, travestis, anonymes, ou pas, faisons descendre le Web dans la rue et montrons-leur que nous sommes tous Anonymous et que nous sommes légion", poursuit l'appel d'un "expect us", une des signatures du mouvement

 

Certes, ce ne serait pas la première fois que les Anonymous manifestent dans la rue. Les militants manifestent alors avec le masque que le héros porte dans le film V pour Vendetta d'Alan Moore, en hommage à l'artificier britannique Guy Fawkes. Ce fut notamment le cas en 2008 en Angleterre, en Australie et en Allemagne, contre l'Église de scientologie. Ou encore cet été à San Francisco, pour protester contre la mort d'un SDF qui avait été roué de coups, puis fin 2011 à New York en solidarité avec le mouvement Occupy Wall Street. Mais, si elle réussit, cette manifestation serait une des premières d'importance à Paris et serait aussi une des illustrations de sa vitalité en France.

  Source: Le Point

 

Anonymous France s'adresse à Sarkozy

Texte se Stan Maillaud repris par Anonymous pourla vidéo

 

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents