Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Apprendre en dormant, c'est possible, selon des chercheurs israéliens

Publié par wikistrike.com sur 29 Août 2012, 15:09pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Comment apprendre en dormant ?


ESOTSM-appre,dre-sommeil1

Bon, le sujet n’est pas nouveau, mais il vient confirmer un fait qui n’avait pas encore réellement été vérifié et surtout de qu’elle manière un apprentissage en plein sommeil peut être effectué.

Des scientifiques israéliens ont trouvé la preuve la plus solide, à l’heure actuelle, que des personnes peuvent apprendre de nouvelles informations pendant leur sommeil, plutôt que de simplement renforcer la mémoire déjà acquise, un processus que je détaillais dans mon précèdent article : Le sommeil protège des fuites … de mémoires.

Anat Arzi, de l’Institut des sciences Weizmann à Rehovot, en Israël, a fait écouter des sons à des volontaires endormis, avant de diffuser des odeurs de déodorant, de shampoing, de poissons pourris ou d’animaux morts sous leur nez. Ces dernières ont déclenché un réflexe de reniflement et les odeurs agréables ont suscité davantage de reniflement. Puis, quand Arzi diffusa uniquement les sons, les bénévoles continuèrent de renifler et encore plus vivement face aux sons qui ont été associés aux agréables odeurs.

Cette réponse conditionnée a duré toute la nuit, jusqu’au lendemain matin, lorsque les bénévoles se réveillèrent. Bien qu’ils reniflèrent encore quand ils ont entendu les sons, aucun d’entre eux n’était au courant de ce qu’ils avaient appris.

Des décennies de recherches ont déjà montré que le cerveau traite activement des informations pendant que nous dormons et que nous pouvons renforcer l’information existante avec les déclencheurs adéquats, comme les odeurs présentes au moment de l’apprentissage initial. Mais sa capacité à apprendre tout en sommeillant est moins claire.

Plusieurs groupes ont testé des formes avancées d’apprentissage pendant le sommeil, comme de récupérer les liens entre des paires de mots. Toutes ces expériences ont échoué. Les seuls résultats positifs provenaient d’études qui montrent que sous une forme très basique d’apprentissage, connu comme le conditionnement classique, peut se produire dans le sommeil des rats et des nourrissons, qui commencent à associer deux stimuli, une tonalité et une bouffée d’air, s’ils sont présentés ensemble.

En revanche, les expériences d’Arzi utilisaient une technique différente, appelée “trace conditioning”, où les sons et les odeurs sont séparés par plus d’une seconde. Ceci est considéré comme un type plus avancé d’apprentissage et, à la différence du conditionnement classique, il dépend de l’hippocampe. C’est le type d’apprentissage associé à davantage de tâches cognitives compliquées et donc, de le trouver dans le sommeil, est potentiellement important et nouveau.

Arzi a également pris des mesures pour s’assurer que ses sujets n’ont pas été réveillés par inadvertance. Tout au long de son étude, un technicien du sommeil a surveillé l’activité cérébrale des volontaires et arrêté l’expérience à chaque fois qu’ils ont présenté des signes de réveil. Tous ces essais ont été exclus de l’analyse finale.

Les Bénévoles d’Arzi ont seulement appris une réponse très simple et il n’est pas encore définit si l’on peut récupérer des informations plus complexes tout en dormant.

Il y aura des limites claires sur ce que nous pouvons apprendre dans le sommeil, mais je spécule que cela soit au-delà de ce que nous avons montré. Il est difficile d’imaginer que toute forme d’information déclarative, comme l’apprentissage du vocabulaire, même simple, peut être accomplie dans un état de sommeil.

Cela étant dit, cette étude peut avoir des conséquences importantes pour le conditionnement des comportements indésirables.

Dans le cas de la Toxicomanie, par exemple, elle peut être parfois traitée en apprenant aux personnes dépendantes à associer les drogues dont ils rêvent, avec quelque chose de répugnant. Bien que ces approches soient controversées, nos heures de sommeil pourraient fournir une excellente occasion pour les consacrer à ces associations et le manque de prise de conscience (de ce conditionnement), lorsque nous nous réveillons, ne serait qu’un bonus.

L’étude publiée ce 26 aout sur Nature : Humans can learn new information during sleep etHow to learn in your sleep.

 

Source: Gurumed

Commenter cet article

ho 29/08/2012 18:24


quand il est signalé ceci :


 


Il y aura des limites claires sur ce que nous pouvons apprendre dans le sommeil... .


 


par le biais du sommeil physique, nos differents corps d'énergie vont en d'autre réalités vibratoire, et donc ce que nous pouvons
apprendre est infiniment plus important que ce que nous signale cette article.


 


Mais tant que la conscience restera fixé sur une seul partie de l'être et d'énigre l'état de fait indéniable que nous sommes des
être multidimentionel, les apprentissages seront limité au simple domaines materialiste.


 


Mais comme on dit, cela n'engage que celui qui écrit ce présent verbe.


 



Archives

Articles récents