Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Après la tempête, le plus grand vortex de notre système solaire s’est discrètement formé sur Saturne (Vidéos)

Publié par wikistrike.com sur 28 Octobre 2012, 12:14pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Après la tempête, le plus grand vortex de notre système solaire s’est discrètement formé sur Saturne (Vidéos)

 


tempète-Saturne

En surface, Saturne semble calme. Mais l’apparition du plus grand et du plus chaud vortex jamais vu dans le système solaire ont amené les astronomes à penser que l’atmosphère de Saturne possédait certaine particularité que l’œil humain ne pouvait percevoir.

Le tourbillon de forme ovale a été créé lorsque deux points chauds dans la structure de nuages enroulés et mouvants autour de Saturne ont fusionné. La tempête en découlant était invisible aux yeux des humains, mais brillait dans l’infrarouge. Elle était accompagné d’un pic de température sans précédent, qui a diffusé des tonnes d’énergie, soit l’équivalent d’un énorme “rot/renvoi” planétaire comme les astronomes se plaisent à la décrire.

Toute cette action est liée à la “Grande Tempête de Printemps” qui a fait rage dans les latitudes nordiques de Saturne à la fin 2010 et sur une bonne partie de 2011. Votre Guru vous la décrivait dans son article une tempête sur Saturne. 

Cette tempête, que l’on peut qualifier de globale, a été la plus grande enregistrée depuis 1903 et est devenue si gigantesque que la tête de la tempête a fait tout le tour de la planète pour retrouver sa propre trainée. Une fois les effets les plus visibles estompés, les scientifiques ont considéré que la tempête était terminée.

Mais depuis mai 2011, les chercheurs ont observé deux taches chaudes dans les nuages ​​de Saturne à l’aide du vaisseau spatial Cassini de la NASA et de plusieurs télescopes terrestres. Ces taches apparaissent périodiquement et on s’attendait à ce qu’elles se refroidissent après un mois. Au lieu de cela, les points chauds ont fusionné et ont produit un énorme cyclone, dépassant légèrement, en taille et en luminosité, la célèbre Grande Tache Rouge de Jupiter.

Ci-dessous , les deux points chauds sur Saturne se réunissant pour n’en former qu’un seul :


Les températures dans la tempête ont grimpé en flèche pour atteindre  les 68°C  et une énorme quantité d’éthylène, un gaz incolore et inodore qui n’est généralement pas visible sur Saturne, est soudainement apparue. La fusion des points chauds a produit 100 fois plus d’éthylène que les scientifiques pensaient possible sur Saturne et personne ne sait d’où il vient. Un étrange mélange de gaz a également été repéré encerclant le vortex.

Le point lumineux devrait maintenant s’estomper lentement et disparaitre d’ici 2013… Enfin, si Saturne ne réserve pas d’autres surprises aux astronomes.

Les explications de Brigette Hesman du Goddard Space Flight Center de la NASA : 

Deux documents décrivant le tourbillon, l’un qui apparaitra le mois prochain dans l’Astrophysical Journal et l’autre dans la revue Icarus : The origin and evolution of Saturn’s 2011–2012 stratospheric vortex.

L’annonce de la découverte sur le site du JPL de la NASA : NASA’s Cassini Sees Burp at Saturn After Large Storm et sur le site de l’ESA : After-effects of Saturn’s super storm shine on.

 

Source: Gurumed

Commenter cet article

Laurent; 28/10/2012 14:44


Les planètes mortes on trouvé dans notre folie l'énergie pour relancer la vie ;-)

Archives

Articles récents