Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Après les abeilles, 24% des espèces de bourdons menacées d'extinction en Europe

Publié par wikistrike.com sur 7 Avril 2014, 12:01pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Après les abeilles, 24% des espèces de bourdons menacées d'extinction en Europe

 

 

 

un-bourdon-en-train-de-butiner_65202_w250.jpgPrès d’un quart des espèces de bourdons d’Europe sont menacées d’extinction. Révélé par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) le 2 avril, le constat est inquiétant pour ces pollinisateurs qui jouent un rôle crucial dans le maintien de la biodiversité végétale et la sécurité alimentaire. 

Les 68 espèces de bourdons d’Europe ont fait l’objet d’une étude dont le résultat inquiète les experts : 24% d’entre elles sont menacées d’extinction. Or, tout comme les abeilles, les bourdons sont indispensables à la reproduction des végétaux et à la production agricole. Chaque année, leur pollinisation apporte à l’agriculture européenne plus de 22 milliards d’euros. 

"Une proportion si élevée de bourdons menacés peut avoir des conséquences graves pour notre production alimentaire", avertit Ana Nieto, spécialiste de la biodiversité européenne à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et coordinatrice de l’étude.

Plusieurs types de menaces

L’UICN liste plusieurs facteurs pouvant expliquer le déclin des bourdons d’Europe. Pour le Bombus Hyperboreus, c’est le réchauffement climatique qui pose problème. Ce bourdon, classé vulnérable par l’UICN, ne vit que dans la toundra scandinave et l’extrême nord de la Russie. La hausse des températures risque ainsi d’altérer la qualité et l’étendue de son habitat et à terme, entraîner le déclin de sa population.

L’espèce Bombus Collumanus, en danger critique, est victime de la modification de l’utilisation des sols et des pratiques agricoles. L’emblavure de trèfle, la plante fourragère qu’il butine principalement, a disparu. Résultat : la population a décliné de 80% ces dix dernières années. Dans les steppes ukrainiennes et russes, le Bombus Fragrans, le plus grand bourdon d’Europe (vidéo ci-dessus) est menacé par l’intensification de l’agriculture qui détruit son habitat naturel.

Les scientifiques assurent que la pollution par les déchets agricoles et l’urbanisation croissante sont également à l’origine du déclin des bourdons d’Europe. L’Union européenne a déjà mis en place des mesures de protection des pollinisateurs. Elle a ainsi interdit l’utilisation de certains pesticides jugés dangereux pour la survie des abeilles.

Encore des efforts nécessaires

Mais pour les experts de l’UICN, l’UE peut toujours mieux faire : "Il est clair qu’il faut intensifier les efforts à travers, entre autres, une meilleure intégration de l’environnement dans les autres politiques, mais aussi en sensibilisant aux avantages apportés par les pollinisateurs", reconnait le Commissaire européen à l’environnement, Janez Potoċnik.

L’UICN propose également d’autres moyens d’action : mettre en place des bordures autour des terres agricoles riches en fleurs et espèces sauvages et préserver les prairies, par exemple. L’Union rappelle que des telles mesures sont indispensables si l’Union Européenne veut atteindre l’objectif 2020 d’arrêt de perte de biodiversité et de la dégradation des écosystèmes. 



http://www.maxisciences.com/bourdon/bourdons-24-des-especes-d-039-europe-menacees-d-extinction_art32304.html

Commenter cet article

Archives

Articles récents