Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Attentat à Liège: deux morts et une quinzaine de blessés place Saint-Lambert

Publié par wikistrike.com sur 13 Décembre 2011, 14:36pm

Catégories : #Infos

 

Attentat à Liège: deux morts et une quinzaine de blessés place Saint-Lambert


Deux personnes seraient décédées et une quinzaine blessées à la suite de l’attentat qui s’est produit dans le centre de Liège , selon un membre des forces de l’ordre contacté par Belga .Selon RTL , la fusillade aurait débuté au palais de justice. Un individu, apparemment âgé d’une quarantaine d’années, serait ensuite monté sur une plate-forme au-dessus d’une boulangerie (“Le Point Chaud”) située au centre de la place Saint-Lambert pour y lancer plusieurs engins explosifs, notamment en direction d’un abribus où de nombreuses personnes étaient présentes, a constaté Belga.

Quatre déflagrations ont été entendues. Plusieurs déflagrations minimes, pouvant être des coups de feu, ont également été entendues. Un bilan provisoire fait état de deux mort et d’une dizaine de blessés. Au moins deux auteurs seraient à l’origine des faits. Ils auraient utilisé des explosifs de type thunderflash et une arme kalashnikov. Selon le Nouvel Osbservateur, la “mairie” de Liège aurait déclaré que les assaillants auraient tenté de faire évader une personne du palais de justice. L’un des auteurs serait mort. L’autre a pris la fuite. Il se serait réfugié peu après 13H30 dans une annexe du nouveau palais de justice de Liège.

Le Peloton Anti-Banditisme a investi les lieux. Par contre, la police dément qu’une course poursuite se soit déroulée place Cathédrale. Une rumeur a fait état de tirs dans le quartier.

Celui-ci a été bouclé mais le périmètre a rapidement été levé, a constaté Belga sur place. Des objets qualifiés de “suspects” ont été découverts sur la place Saint-Lambert. Les démineurs d’Heverlee vont se rendre sur place.

Le centre de Liège est évacué et des hélicoptères de la police survolent la ville, rapporte également Le Soir . « Le centre-ville est totalement bloqué. Les gens qui étaient dehors se sont réfugiés dans les magasins ou les bâtiments. Des policiers ont pris position », a indiqué un fonctionnaire, dont les bureaux donnent sur la place.« Heureusement, le bourgmestre (maire) avait décidé de repousser l’heure d’ouverture du marché de Noël en raison du mauvais temps et du vent très fort qui souffle. Il y aurait beaucoup plus de monde sinon », a ajouté le fonctionnaire.

La police devrait communiquer dans l’après-midi. Elle a conseillé aux Liégeois d’éviter le centre-ville, et à ceux qui s’y trouvent de rester à l’abri.

source : labasoche's blog

Commenter cet article

Picto 13/12/2011


Après une explosion pratiquement sur la même zone (Rue Léopold) dont l'affaire reste "une énigme" judiciaire, voici cet attentat. pour ceux que ne connaissent pas ce centre de la ville, la Place
Saint Lambert est le centre du trafic de drogue : les vendeurs y sont légion.


On note que le tireur était lui aussi bien connu de la justice pour avoir été condamné pour la culture de plus de 2000 plans "d'herbe". A peine quelques heures après cet attentat, le parquet de
Liège donnait déjà SA version de l'affaire. Le tueur aurait agit de peur d'une audition pour moeurs.


Problèmes :


- son avocat a parlé avec son client quelques heures avant les faits. Tout était normal dans son comportement.


- on a la certitude qu'il a agit seul cependant des clichés satellites démontrent qu'il y avait au moins 3 personnes sur les toits des bâtiments autour de la place en plus du tueur.


- officiellement, il s'est suicidé MAIS aucune lettre ou document n'ont été trouvé à son domicile, dans sa voiture ou sur son cadavre. Il totalisait plus de 20 condamnations et de multiples
incarcérations donc peu probable la thèse de la peur d'une audition pour un etl acte.


- Deux thèses officielles sont données : il s'est tiré une balle de révolver dans la tête et la quatrième granade lancée l'a tué. D'après les chichés du corps sur le toit, pas de larges traces de
sang : la grenade semble peu probable.


- Il a agit seul ! J'ai traversé deux fois le centre ville cette APM : aucun contrôle. C'était les forces de l'ordre, se déplaçant au gré "d'infos" qui créaient la panique dans la population.
Comme il est prouvé qu'un cadavre ne parle pas, qui peut affirmer et avec quelles preuves que l'individu a agit seul ? Des témoins apparaissent (dignes de foi : par exemple un correspondant
Belga, Nicolas Gimenne !) qui ont tout vu alors que toute la population qui était présente ou a été visée, elle, n'a rien vu ou affirme la présence d'un second homme.


- c'est la procureur du Roi qui l'affirme : cet individu était TOTALEMENT sain d'esprit et ne présentait aucune anomalie ou pathologie psychiatrique !


- Et que faisait sur les lieux, au moment des tirs, un officier américain de la DEA protégé par quatre gardes du corps. Pas du shopping puisque le Marché de Noël était fermé ! Non, il prenait des
photographies des dealers depuis un premier étage d'un immeuble !


Je n'aime pas les théories de complot mais les liégeois commencent à en avoir assez de ne pas avoir d'explications claires et cohérentes. Un immeuble explose pour des raisons très concrètes et un
homme tire sur la foule pour des raisons toutes aussi explicites (puisqu'il n'était pas fou).


Une seule évidence : les autorités ont voulu éviter l'instauration d'un psychose (des tueurs sont dans notre ville) ou au vu de la nationalité et du nom du tueur (Nordine Amrani), on a voulu
éviter des vendettas sur la communauté musulman.


Ce n'est qu'un début !

shagrath 14/12/2011


Sources à revoir : 5 morts (estimation temporaire)  et 122 blessés,un seul tireur 


http://www.dhnet.be/regions/liege/article/378678/attentat-a-liege-cinq-morts-confirmes-peut-etre-deux-de-plus.html

Picto 15/12/2011


Un oubli de taille, la ville de Liège a une particularité : le trafic de drogue se déroule sur la place Saint Lambert juste devant ... le Palais de Justice.


Les témoins persistent sur la présence d'un complice, un deuxième homme. A bien regarder la scène de l'attentat, on se demande comment un tireur placé sur un toi arrive à tirer sur les façades
des bâtiments juste au-dessus de sa position ! Il est très fort.


Il a été d'abord blessé par une grenade (officiel) puis, blessé au pied, il s'est suicidé.


Lorsqu'on le se rend sur place, une autre hypothèse apparait : un règlement de compte entre deux ou plusieurs individus. Le tueur était menacé et traqué dans le cadre d'un échec de trafic de
drogue.


On a retourvé un autre corps dans son atelier : une femme de ménage. Mais est-ce bien l'individu qui a tué cette femme ou l'a-t-il découvert le cadavre avant son audition qui était prévue à la
Police. Il aurait été alors inculpé de meurtre.


Il apparait que les autorités ont décidé de calmer au plus vite une situation qui aurait pu dégénérer en "batailles rangées" (l'individu est d'origine marocaine). Et reconnaitre qu'à 30 mètres du
Palais de Justice, un Fort Chabrol a lieu pendant le marche d Noël n'aurait pas été "glorieux".  En revanche, la personnalité du tueur tente à prouver qu'il n'y a pas d'attentat religieux.

Blog archives

Recent posts